BFMTV

Jean-Luc Lahaye déclare avoir "toujours aimé les filles plus jeunes"

L'ex-chanteur des années 80, âgé de 62 ans, a expliqué après sa condamnation à un an de prison avec sursis que sa "préférence" allait "plutôt vers une fille de 20 ans".

Il vient d'être condamné à un an de prison avec sursis pour corruption de mineure. Le chanteur Jean-Luc Lahaye a réagi ce lundi sur RTL, estimant que sa condamnation était "totalement injuste".

L'artiste de 62 ans était poursuivi pour avoir demandé à une jeune fille de 15 ans de s'adonner à des jeux sexuels par webcam interposée. Il a été relaxé des chefs de proposition sexuelle à mineur de moins de quinze ans et de détention d'images pédopornographique de mineur de moins de quinze ans.

"J'ai toujours dit et je le maintiens que ma préférence va plutôt vers une fille de 20 ans que de mon âge", assume le chanteur des années 80.

"C'est ma façon de prolonger une séduction fanée, une jeunesse perdue. J'ai toujours aimé les filles plus jeunes que moi (...) je ne suis pas le seul!", s'est-il défendu sur l'antenne de la radio.

Le tribunal a estimé que l'ancienne star des années 80 connaissait précisément la date de naissance de la jeune fille avec qui il tchattait sur Facebook entre mars et août 2013. Jean-Luc Lahaye lui avait réclamé à plusieurs reprises des photos nues, ce qu'avait refusé l'adolescente dans un premier temps, avant de se plier à ses exigences, et de lui fournir des clichés à caractère sexuel.

"Elle avait les apparences d'une femme"

Selon lui, la jeune fille incriminée était "une majeure précise". "La loi est très précise, je peux avoir - ce que je n'ai jamais eu - une relation consentie physique avec une majeure sexuelle", a-t-il tenu à préciser.

"C'est elle qui m'a demandé en ami sur Facebook, c'est elle qui a insisté pour devenir mon amie, qui a insisté pour avoir une relation avec moi. Je l'ai d'ailleurs prévenue: 'tu es trop jeune, etc'. Ensuite elle a utilisé des faux profils avec un même prénom pour pouvoir m'atteindre. J'ai fini par accepter", raconte le chanteur.

"Elle avait les apparences d'une femme et tous les attributs", se justifie le sexagénaire. Son erreur serait donc simplement d'avoir ouvert un compte Facebook personnel, selon lui.

A. D.