BFMTV

Harry Potter: un exemplaire rare du tome 1 vendu près de 80.000 euros

L'écrivaine J. K. Rowling.

L'écrivaine J. K. Rowling. - AFP

Le livre, l'un des premiers exemplaires édités, présente de nombreuses particularités. Parmi lesquelles des erreurs d'impression et un curieux dessin.

Un exemplaire de l'édition britannique de Harry Potter à l'école des sorciers, le premier tome de la saga, a été vendu 68.812 livres mercredi (près de 80.000 euros) à la salle des ventes Bonhams Auction House de Londres. Grâce - entre autres - à des fautes de frappes.

Il s'agit de l'un des 500 premiers tirages publiés en 1997 par la maison d'édition anglaise Bloomsbury. Cet exemplaire a appartenu à Christopher Little, le premier agent littéraire de l'autrice J.K Rowling, comme le rapporte Entertainment Weekly. Cette dernière a autographié le livre à l'occasion d'une précédente vente aux enchères, en 2003. 

L'exemplaire vendu par la salle des ventes Bonhams
L'exemplaire vendu par la salle des ventes Bonhams © Bonhams Auction House

Chères fautes de frappe

Mais le caractère unique de l'ouvrage ne tient pas qu'à cette signature et à son ancien propriétaire. Cet exemplaire est issu d'un lot qui présente plusieurs anomalies corrigées par la suite.

Sur la quatrième de couverture, le terme "philosopher" (Pour Harry Potter and the Philosopher's Stone, le titre original) est écrit "philsopher". Dans le roman, une autre erreur renseigne "Une baguette" à deux reprises dans une même liste d'accessoires de magie. De même, le livre est signé Joanne Rowling, alors que seules ses initiales J.K. sont renseignées sur les exemplaires suivants. 

Enfin, le sorcier dessiné au dos du livre n'est pas un personnage de la saga. L'illustrateur Thomas Taylor a expliqué dans un post de blog publié en 2011 qu'on lui avait commandé "un sorcier", sans plus de précisions, et qu'il avait dessiné un personnage inspiré de son propre père. Il a vite été remplacé par un dessin de Dumbledore sur les éditions suivantes.

Benjamin Pierret