BFMTV

GPA: Marc-Olivier Fogiel raconte sur BFMTV son combat pour devenir père

Marc-Olivier Fogiel a décidé de raconter dans un livre son parcours pour devenir père. Il a eu recours avec son compagnon à la GPA. Il a expliqué à BFMTV ce désir de paternité.

Il est aujourd'hui l'heureux père de deux fillettes de 7 et 5 ans. Marc-Olivier Fogiel a décidé à travers un livre de raconter son parcours de père homosexuel, ayant eu recours à la gestation pour autrui (GPA). 

BFMTV l'a suivi au long de la promotion de ce livre, l'occasion pour lui d'alimenter le débat sur ce sujet de société qui divise les Français et soulève de nombreuses questions.

"La seule façon de donner un sens à ma vie c'était de donner la vie"

C'est en 2004 que l'animateur a eu le déclic, alors qu'il séjournait en Thaïlande, au moment du tsunami. Devenir père devient alors pour lui une priorité.

"J'avais fermé cette porte-là. Parce qu'à la découverte de mon homosexualité, le corollaire c'était ne pas fonder de famille. Je suis de cette génération-là, où les gays imaginaient qu'ils n'auraient pas d'enfants."

Il ajoute: "La seule façon de donner un sens à ma vie c'était de donner la vie, ou alors il fallait partir de l'autre côté et aller avec la mort."

Évoquant le recours à l'adoption, auquel il a pensé, avec son compagnon François, Marc-Olivier Fogiel explique: "C'est un droit virtuel pour les homosexuels."

"Est-ce qu'il faut un homme et une femme pour accompagner un enfant? Est-ce qu'il faut une figure féminine?", Claire Chazal, amie de Marc-Olivier Fogiel, évoque les questions que se sont posé le couple au moment d'envisager la GPA.

"Celle qui nous a fait naître"

Sans oublier le coup de l'opération, qui avoisine 100.000 euros, comme l'explique l'animateur.

Avec Michelle, mère porteuse américaine de Mila et Lily, les deux filles de Marc-Olivier Fogiel, un lien spécial s'est créé. Toute la famille lui rend ainsi visite chaque année à Noël.

"Elles savent tout de leur histoire", explique l'animateur. "Dans leur coeur tout est clair quand on leur demande 'qui c'est pour toi?', elles répondent 'C'est celle qui nous a fait naître' ou 'c'est grâce à elle qu'on est nées'".
M. R.