BFMTV

Marc-Olivier Fogiel, papa de deux filles conçues par GPA, va publier un livre sur le sujet

Marc-Olivier Fogiel en 2009

Marc-Olivier Fogiel en 2009 - Patrick Kovarik - AFP

L'animateur de 48 ans s'est confié sur son projet littéraire: une enquête journalistique sur la GPA, dont il a lui-même bénéficiée à deux reprises.

Une enquête sur un sujet on-ne-peut-plus actuel. Marc-Olivier Fogiel écrit un livre sur la Gestation pour autrui. Interrogé par TV Magazine au sujet du documentaire qui sera consacré à sa carrière, vendredi 6 octobre sur C8, le journaliste a évoqué ce projet personnel et en a défini les grandes lignes.

Si Marc-Olivier Fogiel connaît bien le sujet, ayant lui-même bénéficié de la GPA pour concevoir deux petites filles, ce n'est pas sa propre histoire qu'il compte raconter: "Ce ne sera ni un livre de témoignage ni un livre d’exhibition, mais une enquête écrite par un journaliste qui connaît très bien le sujet", affirme-t-il.

"J'entends trop de clichés"

L'objectif du livre du journaliste de RTL est avant tout de faire tomber les idées préconçues sur cette méthode de procréation, de nouveau au coeur des débats depuis que Marlène Schiappa a annoncé l'ouverture de la PMA à toutes les femmes pour 2018 (avant de relativiser l'annonce quelques jours plus tard, comme le détaille Le Monde).

"J’entends trop de clichés, de fantasmes, de délires sur la GPA. Le sujet est trop souvent caricaturé, estime Marc-Olivier Fogiel. Cela en devient insultant pour les enfants qui sont issus de ce mode de procréation. Le débat, tel qu’il existe actuellement, me semble tellement loin du quotidien de ces familles qui y ont eu recours et où l’amour prédomine. Familles qui sont hétérosexuelles dans 70 % des cas."

S'il reconnaît certaines "dérives inacceptables", il parle également des "belles histoires offertes par la PMA, et de "ces femmes qui, dans un cadre très précis et bien délimité, se réalisent dans ce don d’elles-mêmes." Il promet par ailleurs que "ce ne sera pas un livre de 'Bisounours', mais une vraie enquête pour arrêter la machine à fantasmes."

Coming out et mariage pour tous

Marc-Olivier Fogiel est également revenu sur sa discrétion lors des débats sur le mariage pour tous, qu'il assume: "Mon statut de journaliste sur une grande radio généraliste m’impose de ne pas m’engager publiquement."

Cependant, il regrette aujourd'hui de ne pas avoir été plus ouvert sur sa vie privée au cours de sa carrière: "J’ai toujours refusé (de faire un coming out public), considérant qu’il n’était pas nécessaire de le faire. Puis cet été, j’ai vu la couverture de Paris Match avec Stéphane Bern et son compagnon (...) Je me suis dit que j’aurais dû accepter de faire ça, il y a des années (...) Parce qu’il y a trop de gamins qui ont du mal à s’assumer. Dire simplement la façon dont on vit, ça peut aider les gens."

B.P.