BFMTV

La PMA sera ouverte à toutes les femmes dès 2018

La secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes a annoncé ce mardi matin sur RMC et BFMTV l'ouverture de la procréation médicalement assistée aux couples de femmes et aux femmes célibataires en 2018.

Marlène Schiappa l'a annoncé: l'ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes aura lieu en 2018. La secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, invitée ce mardi matin de Jean-Jacques Bourdin sur RMC et BFMTV, a assuré que, "évidemment", la PMA étant "un engagement de campagne, comme tous les engagements de campagne, il sera tenu".

"En terme de calendrier", a précisé Marlène Schiappa, "nous serons sur 2018" dans le cadre de la révision de la loi de bioéthique. Le Comité consultatif national d'éthique (CCNE) s'est prononcé en juin dernier en faveur de l'ouverture de la PMA aux couples de femmes et aux femmes célibataires. Christophe Castaner, le secrétaire d'État chargé des Relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement, avait alors déclaré que cet avis permettait "d'envisager une évolution de la législation".

"C'est une question de justice sociale"

"Rien ne nous empêche de rendre la PMA ouverte à toutes les femmes. C'est une question de justice sociale. Actuellement, il y a des femmes qui ont les moyens d'aller à l'étranger faire une PMA, et des femmes qui n'ont pas les moyens. Certaines le font avec des méthodes artisanales qui mettent en danger leur santé."

En 2013, au début des débats sur le mariage pour tous, le comité s'était auto-saisi de ces questions. Emmanuel Macron s'était dit favorable à l'ouverture de la PMA à toutes les femmes, précisant qu'il attendait l'avis du Comité d'éthique sur la question.

La PMA (appelée par les médecins AMP pour "assistance médicale à la procréation"), désigne l'ensemble des techniques médicales destinées à aider les couples infertiles à avoir un enfant, telles que la fécondation in vitro ou le don de sperme. Actuellement, elle est réservée aux couples hétérosexuels dont la stérilité est médicalement constatée et prise en charge par la sécurité sociale. 

Six Français sur dix étaient favorables à l'élargissement de la PMA aux couples de femmes, selon un sondage Ifop publié à l'occasion de la Marche des fiertés qui a eu lieu au mois de juin dernier.
Céline Hussonnois-Alaya