BFMTV

Conseils médicaux, soutien moral... Samuel Le Bihan, père d'une fillette autiste, évoque Autisme Info Service

L'acteur est co-président d'Autisme Info Service, une plateforme d'aide à destination des personnes concernées et de leurs aidants. Il détaille le soutien particulier apporté par ce service durant cette période de confinement.

Emmanuel Macron a annoncé ce jeudi un assouplissement des règles du confinement pour les personnes autistes. Une annonce "essentielle" selon l'acteur Samuel Le Bihan, père d'une petite fille autiste et co-président de la plateforme Autisme Info Service, outil de soutien pour les familles concernées. Présent en visioconférence à l'antenne de BFMTV, l'acteur d'Alex Hugo a détaillé l'aide apportée par cette plateforme d'appel, qui est aussi un site internet.

"On a toute une foire aux questions, avec plein de réponses sur la façon de gérer le confinement, les bons gestes, la façon de l'expliquer (aux personnes autistes), comment déstresser aussi."

Comme l'a annoncé le président, les personnes autistes pourront "sortir un peu plus souvent" pour "se rendre sur des lieux habituellement fréquentés, porteurs de repères rassurants", "avec leurs aidants", avec un formulaire adapté qui sera proposé.

Des conseils juridiques, médicaux, et un soutien moral

Autisme Info Service, qui a enregistré "quatre fois plus d'appels" depuis le début du confinement, dispense également des conseils "d'ordre juridique, médical, social, comment remplir un dossier", etc.:

"Ça peut être aussi: aujourd'hui, quels sont vos droits? Vous êtes une mère, vous travaillez, vous ne pouvez pas faire de télétravail et vous avez un enfant fragile à la maison: comment on gère la situation? Vous avez droit à un arrêt maladie, ça fait partie de la loi. C'est le genre d'informations qu'on redistribue sur la plateforme."

Samuel Le Bihan rapporte par ailleurs que Autisme Info Service a enregistré "quatre fois plus d'appels" depuis le début du confinement. Des demandes d'informations, mais pas seulement: "Il y a aussi beaucoup d'appels de détresse de personnes qui sont confinées et qui n'arrivent plus à gérer la situation. L'annonce du président sur une dérogation spéciale pour les personnes autistes était vraiment essentielle, pour qu'elles puissent sortir et décompresser. Sinon on va avoir des situations explosives, c'est certain."

Benjamin Pierret