BFMTV

Musée Louis de Funès: de nouvelles informations sur le musée qui ouvre à Saint-Raphaël le 31 juillet

Louis de Funès

Louis de Funès - AFP

Le musée exposera plus de 350 documents, dont le César d'honneur de Louis de Funès, des dessins de la star, des photographies et des lettres.

Plusieurs mois avant l'ouverture de l'exposition Louis de Funès à La Cinémathèque Française, Saint-Raphaël (Var) va célébrer le génie du célèbre acteur du Gendarme avec un musée.

"Nous sommes idéalement situés, entre Cannes, ville du cinéma, et Saint-Tropez, ville des gendarmes", s'est enthousiasmé le maire Frédéric Masquelier dans les colonnes de 20 Minutes. "Louis de Funès a des attaches avec Saint-Raphaël, il y a notamment tourné certaines scènes du Corniaud."

"C’est le Nicolas Hulot des années 1970!"

Situé en plein centre-ville de Saint-Raphaël, le musée Louis de Funès ouvrira ses portes le 31 juillet. Le projet est une initiative de Julia de Funès, la petite-fille du célèbre acteur. Le lieu était auparavant installé à Cellier, dans l'orangerie du Château de Clermont (Loire-Atlantique). Fondé en 2013 par deux fans de l'acteur de La Grande Vadrouille, il avait été contraint de fermer lorsque le château avait été vendu. Le château n'est plus dans la famille de Funès depuis 1986.

"Lorsque le musée du Cellier a fermé, notre famille a reçu de nombreux messages de personnes déçues qu'aucun lieu en France ne soit consacré à mon grand-père. A son image, ce nouveau musée sera élégant, intelligent, tout en étant divertissant. Le souhait de milliers de Français et de la famille va se concrétiser", explique à l'AFP Julia de Funès, petite-fille de l'acteur.

Le musée de Saint-Raphaël contiendra plus de 350 documents, dont le César d'honneur de Louis de Funès, des dessins de la star, des photographies et des lettres. L'objectif est de faire un musée "accessible à la fois aux grands spécialistes, aux thésards en cinéma, mais aussi à toute la famille", explique la commissaire d’exposition Clémentine Deroudille. Elle ajoute: 

"Je voulais un musée populaire, avec des incontournables, mais aussi des objets qui permettaient de découvrir l’homme. Louis de Funès était un grand écologiste, c’est le Nicolas Hulot des années 1970!"

Pour sa première année, le musée vise entre 15.000 et 20.000 visiteurs. 

Jérôme Lachasse