BFMTV

Louis de Funès à la Cinémathèque: "36 ans après sa mort, son génie comique crée toujours la zizanie"

Louis de Funès

Louis de Funès - Hélène Cayeux / AFP

La Cinémathèque française organise en 2020 une grande rétrospective sur Louis de Funès, qui suscite déjà des critiques.

Louis de Funès revient sur le devant de la scène. Presque quarante ans après sa mort, le monstre sacré du cinéma français sera à l'honneur de la Cinémathèque français, qui lui consacrera en 2020 une grande exposition.

Cette annonce, qui intervient alors que le musée Louis de Funès rouvre ses portes cet été à Saint-Raphaël, a suscité "malaise et inquiétude" dans la revue culturelle Transfuge, qui y voit "rien de moins que l'émergence d'une nouvelle bien-pensance".

"On flagorne le populo"

Ne comprenant pas comment le haut-lieu de la cinéphilie française peut célébrer, après Scorsese, Gus Van Sant et Sergio Leone, l'interprète de Pouic-Pouic et du Gendarme et les extraterrestres, le magazine dénonce "une bien-pensance selon laquelle tout, au fond, se vaut":

"Oui, je vois clair dans la manœuvre", écrit Jean-Christophe Ferrari. "D'un côté, on flagorne le 'populo' en accueillant dans une institution prestigieuse l'un des symboles de la comédie grand public. De l'autre, on flatte les 'élites' qui, cédant à un hédonisme régressif, finiront par se trouver cools de prendre de Funès au sérieux. A condition, bien entendu, qu'on y mette un minimum les formes. On imagine d'ici les savants rapprochements entre Pouic-Pouic et la commedia dell'arte..."

Une "exposition manifestement nécessaire"

Le texte, qui a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux, oublie à quel point la mission principale de la Cinémathèque, qui œuvre pour la reconnaissance et la transmission de tous les types de cinéma. C'est aussi oublier que l'établissement organise régulièrement des séances de cinéma bis, des "films de série B ou Z, bizarres, fantastiques, d'horreur ou érotiques", animées par le journaliste et responsable de la programmation Jean-François Rauger, aussi sensible aux films de samouraïs qu'à ceux de Jim Carrey et de John Ford. 

Le mois dernier, une lettre de François Truffaut adressée à Gérard Oury est devenue virale sur Twitter. Le réalisateur phare de la Nouvelle Vague y loue les talents du roi du box-office et du classique qui réunit Bourvil et... Louis de Funès: "J'ai beaucoup aimé Le Corniaud..."

Alain Kruger, commissaire de la future exposition, a quant à lui déclaré sur Twitter: "De Funès intemporel. 36 ans après sa mort, le génie comique de Louis de Funès crée toujours la zizanie", écrit-il sur Twitter. "Je suis très honoré que la Cinémathèque m'ait confié le commissariat de cette exposition manifestement nécessaire."

Jérôme Lachasse