BFMTV

La suite de Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu? lève un coin de voile

Le casting de Qu'est-ce qu'on a encore fait au bon Dieu?

Le casting de Qu'est-ce qu'on a encore fait au bon Dieu? - UGC

Le duo Christian Clavier-Pascal Nzonzi se reforme et sera au centre de ce nouveau film qui parlera également d'homosexualité.

Quatre ans après le succès du premier volet, Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu? dévoile ses grandes lignes.

Cette suite toujours portée par Christian Clavier et Chantal Lauby reprend "exactement les mêmes ressorts comiques que dans le premier film", affirme le journaliste d'Europe 1 Mathieu Charrier, qui a pu voir le film en avant-première. 

La situation familiale des Verneuil a un peu changé depuis le premier film: les quatre filles du couple Isabelle, Odile, Ségolène et Laure souhaitent s'envoler pour rejoindre leur époux respectif dans leur pays d'origine. 

Le duo Christian Clavier et Pascal Nzonzi au centre

Découvrant que ses gendres peinent à faire démarrer leurs affaires, les Verneuil se lancent depuis leur fief de Chinon dans "une grande opération séduction".

Le duo Christian Clavier (Claude Verneuil) et Pascal Nzonzi (André Koffi) se reforme et sera au centre de ce nouveau film qui parlera également d'homosexualité. Viviane, la fille d'André Koffi, annonce en effet être amoureuse d'une autre femme: Nicole, incarnée Claudia Tagbo.

Toujours réalisé par Philippe de Chauveron, Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu? sortira le 30 janvier 2019. Le premier film avait attiré 12,3 millions de spectateurs dans les salles.

Polémiques

En juin dernier, Frédéric Chau, qui incarne l'un des gendres des Verneuil, Chao Ling, banquier d'origine chinoise, avait expliqué dans une interview à Première que ce deuxième volet allait, tout comme le premier susciter des polémiques.

"Je vais vous dire, honnêtement, je crois que ce deuxième volet fera polémique, assure Frédéric Chau. Au même titre que le premier, mais dans un style différent. Parce que Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu traite de sujets sensibles, comme l'identité, la religion, le vivre-ensemble, les préjugés..."

Qu’est-ce qu’on a encore fait au bon Dieu?
Qu’est-ce qu’on a encore fait au bon Dieu? © UGC