BFMTV

Hitman & Bodyguard en tête du pire box-office américain depuis 16 ans

Samuel L. Jackson et Ryan Reynolds dans "Hitman & Bodyguard", en salles le 23 août 2017

Samuel L. Jackson et Ryan Reynolds dans "Hitman & Bodyguard", en salles le 23 août 2017 - Metropolitan

Le buddy movie Hitman & Bodyguard est resté champion du box-office ce week-end, le pire en plus de quinze ans pour les salles obscures nord-américaines à la fin d'un été peut-être le plus catastrophique en un quart de siècle. "Il n'y a pas à tergiverser, ça a été un week-end misérable", écrit le site spécialisé Boxofficemojo.com en commentant les chiffres de vente de billets de cinéma des trois derniers jours.

Les recettes combinées des douze premiers films atteignent seulement 49 millions de dollars, le pire bilan pour un week-end "depuis fin septembre 2001", juste après les pires attentats de l'histoire des Etats-Unis, souligne le site. C'est aussi le pire pour un week-end d'août - période privilégiée pour les "blockbusters" d'action ou de superhéros - en plus de 20 ans.

La boxe met K.O. le box-office

Même en incluant les quelque 2,6 millions de dollars de revenus de la projection du combat de boxe de titans Mayweather contre McGregor - qui a sans doute largement contribué à détourner le public des salles obscures ce week-end - dans certains cinémas, les ventes entre vendredi et dimanche restent "parmi les pires pour un week-end sur les cinq dernières années", d'après Boxofficemojo.

"Et pour empirer les choses, étant donné qu'il n'y a pas de grosse sortie le week-end prochain, les choses ne vont pas s'améliorer jusqu'au 8 septembre" et la sortie de Ca, adaptation d'un livre du roi de l'horreur Stephen King, ajoute le site.

Sur l'ensemble de l'été, le tableau est encore plus sombre. Jeff Bock, analyste d'Exhibitor Relations, cabinet d'analyse des recettes cinématographiques, souligne que les recettes estivales des salles obscures aux Etats-Unis seront "les pires en 25 ans". Malgré le succès de Wonder Woman, certains films très attendus ont fait flop, comme Valérian et la cité des mille planètes de Luc Besson ou Detroit de Kathryn Bigelow.

En tête avec 10 millions de dollars

Ce week-end, selon les données diffusées lundi par la société spécialisée Exhibitor Relations, Hitman & Bodyguard, avec Samuel L. Jackson et Ryan Reynolds, a rapporté 10,3 millions de dollars, soit 38,9 millions sur deux semaines. Annabelle 2: la création du mal, histoire d'une poupée maléfique éponyme, reste à la deuxième place pour sa troisième semaine en salles, avec 7,7 millions de dollars sur le week-end et 78,2 millions en trois semaines.

Ballerina, le dessin animé franco-canadien qui raconte l'histoire d'une orpheline bretonne montée à Paris et qui se rêve en danseuse étoile est entrée directement en troisième position avec 4,7 millions de dollars. Il a été l'un des plus beaux succès d'exportation du cinéma français l'an dernier. Wind River, qui raconte l'histoire d'un pisteur d'une réserve indienne enquêtant dans l'immensité du Wyoming, a fait un bond spectaculaire de la dixième à la quatrième place en quatrième semaine. Il a rapporté 4,6 millions ce week-end pour un total de 10 millions depuis sa sortie.

Malgré de bonnes critiques, le nouveau Steven Soderbergh, Logan Lucky, dégringole à la cinquième place en deuxième semaine. Malgré une vaste distribution, l'histoire des frères aux airs de pieds nickelés, Channing Tatum et Adam Driver, n'a récolté que 4,2 millions de dollars de recettes soit un total d'à peine 15 millions.

F.M. avec AFP