BFMTV

Glue, latex et sueur, Oscar Isaac raconte l'"atroce" tournage de X-Men: Apocalypse

Oscar Isaac et son personnage dans "X-Men: Apocalypse"

Oscar Isaac et son personnage dans "X-Men: Apocalypse" - Ben Gabbe - Getty Images North America - AFP / 20th Century Fox

À cause d'un costume très contraignant, l'acteur américain a souffert l'essentiel du tournage du blockbuster sorti en 2016.

Dans la vie d'un acteur hollywoodien, les rôles se suivent et, avec de la chance, ne se ressemblent pas. Certains sont plus gratifiants que d'autres et celui d'Oscar Isaac dans X-Men: Apocalypse faisait visiblement partie des autres. L'acteur américain est revenu sur ses plus grands personnages pour les besoins de GQ, et celui qu'il a campé dans le film de Bryan Singer sorti en 2016 ne lui a laissé que des mauvais souvenirs:

"C'était atroce. Quand j'ai dit oui, je ne savais pas que c'était ça qui allait se passer", a-t-il confié, sourire aux lèvres. "Que j'allais être recouvert de glue et de latex, dans un costume de 18 kilos, et que j'aurais à porter un mécanisme rafraîchissant à longueur de temps."

Armure et peau bleue

Dans le blockbuster sorti en 2016, dont il partageait l'affiche avec Michael Fassbender, James McAvoy, Jennifer Lawrence et Rose Byrne, l'acteur de 39 ans interprétait le redoutable Apocalypse, un mutant à la peau bleue recouvert d'une armure. Un costume qui lui a coûté ses échanges sociaux avec le reste de l'équipe, comme il l'explique:

"Je me disais que j'allais travailler avec ces supers acteurs que j'aimais tellement, mais je ne pouvais même pas les voir parce que je ne pouvais pas bouger la tête. Je devais m'asseoir sur une selle spécialement conçue (...) puis on me faisait rouler jusqu'à une tente de rafraîchissement entre les prises. Alors je ne parlais jamais avec personne (...) et je transpirais derrière le masque et le casque.

Toutes les répliques d'Oscar Isaac ont par ailleurs dû être doublées après le tournage, à cause des bruits que faisait sa combinaison lorsqu'il bougeait. "Et la retirer, c'était le pire. Ils devaient la gratter pour la retirer, pendant des heures et des heures... X-Men: Apocalypse, c'était ça."

B.P.