BFMTV

Dans les coulisses du prochain film de Clint Easwood à Arras

Clint Eastwood sur le tournage de son prochain film, à Arras, le 1er septembre 2017.

Clint Eastwood sur le tournage de son prochain film, à Arras, le 1er septembre 2017. - Philippe Huguen - AFP

Clint Eastwood tourne ce vendredi à Arras des scènes de son prochain film, The 15:17 to Paris, relatant l'attentat déjoué dans le Thalys, en août 2015.

Christopher Nolan avait investi Dunkerque pour le tournage de son film éponyme situé pendant la Seconde Guerre mondiale. C'est à Arras que Clint Eastwood a décidé de planter ses caméras, pour relater un événement plus proche dans le temps: l'attaque du Thalys, entre Paris et Amsterdam, le 21 août 2015.

Tournage très secret

Ce vendredi 1er septembre, Clint Eastwood tourne à Arras, "quelques scènes à la gare", selon La Voix du Nord. Le quotidien régional décrit un tournage très secret, une gare transformée en véritable "Fort Knox", avec des bâches installées autour des quais de la gare pour dissimuler les acteurs et les prises aux yeux des curieux.

L'ex-inspecteur Harry a loué un Thalys pendant cinq jours, comme le raconte encore La Voix du Nord, pour y stocker du matériel et héberger de jour comme de nuit toutes les équipes. Poussant le réalisme à son comble, Clint Eastwood a même décidé d'enrôler les vrais protagonistes de l'histoire. Ce sont donc les vrais "héros du Thalys", Spencer Stone, Alek Skarlatos, Anthony Sadler et Christopher Norman qui joueront dans le film. Tout comme les autres autres protagonistes du fait divers, pompiers, policiers, Samu, qui ont été convoqués pour le tournage.

Une kalachnikov et neuf chargeurs

"Si un jour on m’avait dit dans ma carrière que j’allais expliquer à Clint Eastwood ce que j’avais fait un vendredi soir à Arras, je n’y aurais pas cru", raconte ainsi avec plaisir le commandant Gugelot, interrogé par RTL.

Le film s'intitulera The 15:17 to Paris (Le train de 15h17 pour Paris) et raconte comment trois Américains et un Franco-Britannique sont parvenus à maîtriser un terroriste marocain armé d'une kalachnikov, d'un pistolet et d'un cutter, et muni de neuf chargeurs pleins à bord d'un train rempli de passagers.

Le long-métrage se fonde sur l'ouvrage The 15:17 to Paris: The True Story Of A Terrorist, A Train, And Three American Heroes ("Le 15H17 pour Paris: l'histoire vraie d'un terroriste, d'un train et de trois héros américains") publié en 2016 par le trio - Anthony Sadler, Alek Skarlatos et Spencer Stone - avec le journaliste Jeffrey E. Stern.

De Venise à Gennevilliers

Clint Eastwood a également tourné des scènes à Venise, au milieu du mois d'août, ainsi qu'à Paris - et même à l'Elysée pour la scène où les héros sont décorés par le président de la République - et Gennevilliers, mais aussi en Belgique, à la gare de Bruxelles-Midi.

Le nouveau projet de Clint Eastwood s'inscrit dans la lignée de sa production récente retraçant des histoires réelles de personnages aux expériences hors du commun, après American Sniper (2014) et Sully (2016).

Magali Rangin