BFMTV

Brian De Palma: "Chaque jour, nous espérons que quelque chose mette Donald Trump en difficulté"

Brian de Palma et Susan Lehman publient "Les serpents sont-ils nécessaires?"

Brian de Palma et Susan Lehman publient "Les serpents sont-ils nécessaires?" - BFMTV

Le réalisateur américain et sa compagne Susan Lehman publient un thriller politique, Les Serpents sont-ils nécessaires?. Pour BFMTV, ils évoquent l’Amérique de Donald Trump et les retombées de l’affaire Weinstein.

Des plateaux de tournage à la littérature. Ce n’est pas une nouvelle œuvre cinématographique que le réalisateur Brian De Palma propose au public, mais un livre: Les serpents sont-ils nécessaires? (Rivages), écrit à quatre mains avec son épouse Susan Lehman, mélange sexe et politique dans les instances gouvernementales américaines. Une intrigue qui fait écho à l'actualité américaine, marquée par le mandat de Donald Trump et le scandale Weinstein. Pourtant, les deux hommes n’ont pas été le point de départ de la rédaction, comme l’explique le couple, qui s’est confié à BFMTV.

"On a écrit ce livre il y a deux ans, donc on a précédé l’arrivée du trumpisme, le fait qu’Harvey Weinstein soit démasqué et l’émergence du mouvement Me Too", explique Susan Lehman.

Elle poursuit: "Le livre a été inspiré de deux autres scandales politiques, le premier impliquant John Edwards, un ancien candidat à la présidentielle, et un parlementaire de l’ouest du pays qui a été impliqué dans un scandale avec une jeune stagiaire du nom de Chandra Levy."

Donald Trump, "un cirque sans fin"

S’il n’a pas inspiré leur livre, le réalisateur et l’éditrice ont tous les deux une opinion bien tranchée concernant leur actuel président: "Nous prions pour que notre démocratie survive à ce président très inhabituel, pour dire les choses sobrement", explique Brian De Palma. "Chaque jour, nous espérons que quelque chose émerge et puisse le mettre en difficulté, le conduise de manière ultime à une mise en accusation ou alors à une non réélection."

Le réalisateur concède que "c’est très bon pour la presse, c’est un cirque sans fin". Une idée que partage Susan Lehman: "C’est juste fou de regarder la télévision et de voir cette histoire folle se dérouler. Aussi inquiétant que ce soit, c’est du très bon divertissement."

"Il n’y a jamais rien eu comme Harvey Weinstein"

Figure du cinéma américain, Brian De Palma était aux premières loges lorsque le scandale Weinstein, grand producteur hollywoodien accusé de nombreux viols et agressions sexuelles, a éclaté. Le réalisateur de Carrie, Scarface et Le Dahlia Noir affirme avoir été surpris: "Nous savions qu’il y avait des acteurs, des producteurs, des gens du type de Harvey Weinstein qui abusaient de leur pouvoir", reconnaît-il. "Mais pas au point d’un Weinstein qui violait les femmes. Ça, ça a été une surprise".

"Il n’y a jamais rien eu comme Harvey Weinstein, un homme avec un pouvoir inouï et une obsession folle, qui a exploité les actrices vulnérables ou les gens qui travaillaient avec lui de manière folle", poursuit-il. "C’est ce qui nous a surpris. S’exposer, se masturber devant un pot de fleur, est-ce que ça peut devenir plus ridicule que ça?"

Et de jeter un regard bienveillant et optimiste sur le mouvement de libération de la parole des femmes qui en a découlé, porté par le hashtag #MeToo: "Les gens ont entendu le message et vont désormais réagir différemment face à ce genre d’histoires dégueulasses et intolérables", prédit Susan Lehman. De quoi inspirer son conjoint: Brian De Palma a annoncé qu'il préparait un projet inspiré de l'affaire Weinstein

B.P.