BFMTV

Booba: "Je ne cherche pas les clashs, je réponds aux attaques"

Le rappeur Booba.

Le rappeur Booba. - Sebastien Bozon - AFP

Le rappeur revient dans une interview pour Tarmac sur ses nombreux différends avec d'autres rappeurs.

Il est aussi connu pour ses morceaux que pour les différends qu'il entretient avec ses confrères. Le rappeur Booba s'est confié au média belge Tarmac au sujet des nombreux "clashs" qui l'opposent à d'autres artistes. Et se défend de les provoquer:

"Je ne cherche pas les clashs, je réponds aux attaques. Rohff, La Fouine, Kaaris, c'est eux qui démarrent un truc, moi je suis là pour les terminer", déclare-t-il. "Je ne regrette pas, c'est la vie, c'est mon destin, je suis là j'assume, je suis ma route et voilà."

Depuis décembre dernier, c'est sa querelle avec Kaaris qui passionne les fans: les deux rappeurs se promettent un combat de MMA en bonne et due forme, mais se heurtent constamment à des problèmes logistiques qui rendent incertaine la réalisation du projet

"On est quand même numéro 1"

Booba s'est également exprimé au sujet du paradoxe auquel il fait face depuis le début de sa carrière: son absence des radios. 

"Je trouve que c'est honteux que je ne passe pas sur les mêmes radios que Jean-Jacques Goldman puisque je ne fais que des numéros 1 du top album, top single, ou je suis dans le top 10 pendant des mois (...) Comment tu peux être numéro 1 du top album en France et ne pas être joué sur toutes les radios? Vulgaire ou pas vulgaire, tu fais une version censurée, comme aux États-Unis. Malgré ça, on est quand même numéro 1."
Benjamin Pierret