BFMTV

Batman, les gilets jaunes et Patrick Dewaere... les BD à lire à l'occasion du Festival d'Angoulême 2021

Un détail de la couverture de "N'oublie pas"

Un détail de la couverture de "N'oublie pas" - Le Lombard

A l'occasion du festival de BD d'Angoulême, voici une sélection de nouveautés qui sont autant de preuves de la vitalité d'un médium qui a battu des records de vente en 2020.

Le festival de la BD d'Angoulême se déroulera cette année en ligne, avant une édition en physique au cours de l'été. En attendant, des prix seront remis ce vendredi aux meilleurs albums de l'année écoulée. L'occasion de célébrer le 9e Art avec une sélection de nouveautés qui sont autant de preuves de la vitalité d'un médium qui a battu des records de vente en 2020.

Mois traditionnellement très chargé en sorties, janvier regorge toujours de nouveautés stimulantes. Ce mois de janvier 2021 ne déroge pas à la règle avec Oleg, le nouvel album introspectif de Frederik Peeters, Tomino la maudite, le grand retour du maître du manga d'horreur Suehiro Maruo, les nouveaux livres audio Mafalda ou encore les albums présentés ci-dessous. Malgré des genres et des styles très différents, ceux-ci apportent tous à leur manière des clefs pour comprendre le monde d'aujourd'hui.

Le manga à ne pas rater

Le manga "My Broken Mariko"
Le manga "My Broken Mariko" © Ki-oon

Il est rare, au Japon, qu'un manga soit évoqué dans la presse hors de la rubrique bande dessinée. Bouleversante histoire d'une amitié par-delà la mort, signée par la mangaka novice Waka Hirako, My Broken Mariko y est parvenu. Précédé d'une excellente réputation, ce court récit disponible en France aux éditions Ki-oon s'impose comme un des coups de cœur de la presse. Détruite après le suicide de sa meilleure amie Mariko, Tomoyo refuse de laisser son père violent s'occuper de ses funérailles. Elle vole alors ses cendres et fuit vers la mer pour lui rendre un dernier hommage. Une émouvante histoire sur l'impuissance des vivants face à la mort, dont le ton enragé ne laissera aucun lecteur indifférent.

My Broken Mariko, Waka Hirako, Ki-oon, 194 pages, 9,95 euros.

Redécouvrir Patrick Dewaere

La BD "Patrick Dewaere"
La BD "Patrick Dewaere" © Glénat

Ecorché vif du cinéma français, acteur génial au tempérament irascible et imprévisible, Patrick Dewaere a eu une vie de roman. Elle est racontée dans une BD signée LF Bollée et Maran Hrachyan, qui retrace avec justesse ses errances, ses coups de sang et ses contradictions, et qui donne envie de (re)découvrir la filmographie de Patrick Dewaere (Préparez vos mouchoirs, F pour Fairbanks, Un mauvais fils). On notera également le traitement graphique très délicat, au crayon, qui donne l'impression d'envelopper dans un linceul les personnages de cette élégie pour un cinéma aujourd'hui disparu.

Patrick Dewaere - A part ça la vie est belle, LF Bollée (scénario) et Maran Hrachyan (dessin), Glénat, 136 pages, 22 euros.

Le patriarcat tourné en dérision

La nouvelle BD de Florence Cestac
La nouvelle BD de Florence Cestac © Dargaud

Grand Prix d'Angoulême en 2000 et autrice du best-seller Le Démon de midi, Florence Cestac livre son dernier récit autobiographique avec Un papa, une maman, une famille formidable (la mienne!). Elle y croque avec ironie et férocité sa famille, issue de la bourgeoisie de province. Et brocarde en particulier son père, individu odieux, cliché du tyran domestique incapable d'encourager ses enfants, et uniquement capable de les rabaisser. Au lieu de céder au misérabilisme, Cestac prend le partie de la pochade pour raconter cette triste histoire qui démarre dans les années 1940 et se termine en 2000 pour faire écho à un demi-siècle de luttes féministes.

Un papa, une maman, une famille formidable (la mienne!), Florence Cestac, Dargaud, 60 pages, 14,50 euros.

Un témoignage poignant

A coeur ouvert, de NIcolas Keramidas
A coeur ouvert, de NIcolas Keramidas © Dupuis

Ancien animateur de Disney et co-auteur de Mickey's Craziest Adventures avec Lewis Trondheim, Nicolas Keramidas était jusqu'à présent plus connu pour ses histoires pleines d'humour et d'aventure que pour ses récits introspectifs. Le dessinateur sort ces jours-ci un album intimiste où il se confie sur le mal dont il souffre depuis la naissance: une malformation cardiaque, une tétralogie de Fallot, pour laquelle il a été opéré à cœur ouvert à l'âge d'un an, puis de 43 ans en 2016. Keramidas livre avec A cœur ouvert un témoignage poignant, avec une pointe d'autodérision, sur cette opération et les angoisses qui l'accompagnent.

A cœur ouvert, Nicolas Keramidas, Dupuis, 208 pages, 17,50 euros.

Un nouveau "Donjon" réjouissant

Le nouvel album de "Donjon"
Le nouvel album de "Donjon" © Delcourt

Il y a deux ans, Alexis Nesme signait avec Lewis Trondheim Horrifikland, impressionnante aventure de Mickey transposée dans un univers horrifique. Le duo récidive avec Joann Sfar, le temps d'un épisode de leur saga Donjon. On retrouve dans Garderie pour petiots le même univers médiéval, mais avec une ambiance plus trash, où les auteurs s'en donnent à cœur joie. On y suit la visite du Donjon par des enfants. Une visite qui bascule rapidement dans un bain de sang.

Donjon Parade, Garderie pour petiots, Alexis Nesme, Joann Sfar et Lewis Trondheim, Delcourt, 32 pages, 10,95 euros.

Plongée dans la dictature portugaise

"Sur un air de fado", une BD sur la dictature de Salazar au Portugal
"Sur un air de fado", une BD sur la dictature de Salazar au Portugal © Dargaud

Sur un air de fado se déroule au Portugal à la fin des années 1960, alors que le régime de Salazar commence à battre de l'aile. On y suit le destin d'un médecin qui malgré la dictature militaire a choisi de regarder ailleurs et de vivre sa vie le plus normalement possible. Sa rencontre avec un garçonnet résistant le fait replonger dans son passé militant... Pour sa première BD en auteur complet, le dessinateur Nicolas Barral interroge la notion d'engagement en politique, un débat plus que jamais d'actualité auquel il apporte une réponse douce-amère.

Sur un air de fado, Nicolas Barral, Dargaud, 160 pages, 22,50 euros

Batman comme vous l'avez jamais vu

Couverture d'un recueil d'histoires de Batman
Couverture d'un recueil d'histoires de Batman © Urban Comics

Urban Comics, l'éditeur français des titres de D.C. Comics, inaugure ce mois-ci une collection inédite d'ouvrages autour de Batman. Classés par thème, ceux-ci permettent d'explorer sous un nouvel angle les recoins de l'univers du Chevalier Noir. En attendant des volumes consacrés à la figure de Bruce Wayne et à Gotham City, un premier tome vient de paraître sur la Batcave. L'occasion de (re)découvrir l'évolution de l'antre d'un super-héros qui a toujours été le reflet de l'Histoire des Etats-Unis.

Batman Mythology - La Batcave, Urban Comics, 296 pages, 23 euros.

La BD pour comprendre la grogne des Gilets Jaunes

"Carnets de manifs", un album sur le mouvement des gilets jaunes
"Carnets de manifs", un album sur le mouvement des gilets jaunes © Seuil

Après le succès de L'Âge d'or, saga médiévale sur la défiance grandissante des Français envers la classe politique, Cyril Pedrosa s'allie au dessinateur Loïc Sécheresse pour dresser le portrait d'une France en colère. Cet ouvrage, intitulé Carnets de manifs, raconte depuis mai 2019 le mouvement des Gilets Jaunes, de Nantes à Paris en passant par Saint-Nazaire. On y découvre les portraits saisissants et touchants de ceux qui chaque jour luttent pour faire valoir leurs droits. Un livre en colère, qui décrit de manière implacable l'impossible communication entre le pouvoir et les manifestants. Un ouvrage indispensable pour comprendre la France d'aujoud'hui.

Carnets de manifs, Cyril Pedrosa et Loïc Sécheresse, Seuil/Editions du sous-sol, 208 pages, 17 euros.

"Thelma et Louise" version Alzheimer

La couverture de la BD "Ne m'oublie pas"
La couverture de la BD "Ne m'oublie pas" © Le Lombard

Empruntant son titre à la chanson phare de Coco, l'hymne à la vie par delà la mort de Pixar, Ne m'oublie pas est le premier album de la dessinatrice belge Alix Garin, âgée seulement de 24 ans. Inspirée en partie de sa vie, mais aussi de Thelma et Louise de Ridley Scott, Ne m'oublie pas raconte le road trip d'une femme atteinte de la maladie d'Alzheimer et de sa turbulente petite-fille. Un voyage aussi drôle que tendre sur les traces du passé, pour apprendre (aux proches, surtout) à apprivoiser la terrible souffrance engendrée par cette maladie. Le tout raconté avec un trait d'une grande délicatesse.

Ne m'oublie pas, Alix Garin, Le Lombard, 224 pages, 22,50 euros.

Les dessous du terrorisme islamiste par Marc Trevidic

La nouvelle BD de Marc Trévidic
La nouvelle BD de Marc Trévidic © Rue de Sèvres

Désormais scénariste de BD, l'ancien juge d'instruction antiterroriste Marc Trévidic a sorti au début du mois Les Fiancées du Califat, efficace thriller qui aborde un sujet rarement évoqué dans la fiction française: le rôle des femmes dans le terrorisme islamiste. L'album commence avec une séquence impressionnante, un attentat contre la tour Eiffel avec un avion de ligne. Il s'agit seulement du rêve d'une de ses femmes, qui va dans la suite du récit multiplier les actions terroristes pour prouver sa valeur au sein du djihad. Pendant ce temps, un juge ressemblant trait pour trait à Marc Trevidic mène l'enquête...

Les Fiancées du Califat, Marc Trévidic, Matz et Giuseppe Liotti, Rue de Sèvres, 64 pages, 15 euros.

Une histoire vraie édifiante

"Blanc autour", la nouvelle bd de Wilfrid Lupano
"Blanc autour", la nouvelle bd de Wilfrid Lupano © Dargaud

Wilfrid Lupano, le scénariste des Vieux Fourneaux, délaisse son ode à la vieillesse anarchiste pour se pencher sur la ségrégation raciale aux Etats-Unis au début du XIXe siècle. Avec Blanc autour, dessiné par Stéphane Fert avec un style rappelant les Disney des années 1950, il conte une histoire vraie, mais oubliée: celle de Prudence Crandall (1803-1890), une enseignante qui décida un jour d'ouvrir la porte de son école aux enfants noirs, allant ainsi à l'encontre des préjugés de son époque.

Blanc Autour, Wilfrid Lupano et Stéphane Fert, Dargaud, 144 pages, 19,99 euros

https://twitter.com/J_Lachasse Jérôme Lachasse Journaliste BFMTV