BFMTV

Après Miss France, Vaimalama Chaves rêve de faire de la politique

Vaimalama Chaves lors de son couronnement

Vaimalama Chaves lors de son couronnement - François Lo Presti - AFP

La jeune femme de 24 ans a confié au Parisien qu'elle envisageait de se présenter à la présidence de Tahiti.

Alors qu'elle rendra sa couronne le 14 décembre prochain, Vaimalama Chaves prépare son après Miss France. Et la jeune femme de 24 ans, qui a récemment révélé se lancer dans la musique, ne manque pas d'ambition. La reine de beauté a révélé au Parisien qu'elle "rêve" de faire de la politique.

"Je suis titulaire d'un mastère de management, mais je veux faire Sciences Po Paris l'année prochaine", a-t-elle expliqué. "Mon rêve plus tard, c'est de faire de la politique sérieusement et, pourquoi pas, me présenter à la présidence de Tahiti."

"Je suis SDF!"

Mais avant cela, Vaimalama Chaves, qui a rendu la clé de l'appartement des Miss, doit vite se trouver un appartement dans la capitale, et se lancer dans des démarches administratives qui ne l'enchantent guère.

"Je suis SDF!", a-t-elle lancé. "À Paris, le rythme est si différent. Il y a une distance culturelle, mais aussi administrative. J'ai appris l'existence de l'Urssaf. Quand je demande à mes amis en Polynésie, personne ne connaît. Et je leur réponds: "Moi non plus, mais je sais qu'ils vont me dépouiller."

Miss France 2019 a également raconté que la prise de conscience de toutes ces nouvelles responsabilités avaient grandement joué sur son moral.

"Aujourd'hui, je n'ai même pas de compte en banque en métropole. C'est vraiment dur", a-t-elle confié. "Et puis, pour le nouveau logement, il faut un garant et moi, mes parents sont ici. Mon CDD des Miss se termine en décembre, donc je dois créer ma société. Je n'étais pas bien ces dernières semaines à cause de tout ça."
Nawal Bonnefoy