BFM Paris

Val-de-Marne: une candidate aux départementales assure avoir été giflée par un militant adverse

Syndie Debarre, candidate du Val-de-Marne pour les départementales et soutien de Valérie Pécresse, accuse un militant du parti Lutte Ouvrière de l'avoir giflée et insultée.

Elle affirme avoir été agressée mercredi, aux alentours de 17 heures, alors qu’elle collait des affiches de campagne à Arcueil, dans le Val-de-Marne. Syndie Debarre, soutien de Valérie Pécresse et candidate aux élections départementales, accuse un militant local du parti d’extrême gauche Lutte Ouvrière de l'avoir insultée et giflée.

"Je suis choquée d'avoir subi une telle agression, je trouve ça scandaleux", explique l'élue locale au micro de BFM Paris. "C'est de la violence gratuite, en plus de ça c'est de la violence sur une femme (...) je trouve ça inadmissible".

Invitée de BFM Paris ce jeudi, la présidente de la région Ile-de-France a expliqué avoir pris des nouvelles de Syndie Debarre. "Cette violence elle est assez 'classique' dans les périodes électorales, mais en ce moment on passe les bornes", juge Valérie Pécresse.

Des violences qualifiées de "scandaleuses et qui méritent une condamnation unanime" selon la présidente de la région qui appelle "au respect des opinions". Sollicité par BFM Paris, le parti Lutte Ouvrière n’a pas souhaité réagir.

Alicia Foricher