BFM Paris

Soirées étudiantes, fêtes de mariage... ces rassemblements interdits à Paris et en petite couronne

Les rassemblements étudiants ou familiaux seront interdits dès mardi dans les lieux recevant du public ainsi que dans l'espace public, a annoncé la préfecture de police de Paris.

La préfet de police de Paris a pris ce lundi de nouvelles mesures pour tenter d'endiguer la progression de l'épidémie de coronavirus dans la capitale et sa petite couronne. Outre la fermeture des bars et l'ouverture des restaurants dans le strict respect d'un protocole sanitaire, Didier Lallement a annoncé que les rassemblements de plus de dix personnes seraient interdits sur la voie publique. Certains types d'événements festifs seront également prohibés dans les établissements recevant du public (ERP).

"J'interdis toutes les soirées étudiantes et rassemblements familiaux dans les établissements recevant du public, a précisé le préfet de police de Paris.

Les cérémonies de mariage pourront par ailleurs avoir lieu en mairie ou dans les lieux de culte, "mais les fêtes de mariage dans les ERP sont interdites", a-t-il ajouté. Ces regroupements resteront toujours possibles dans les lieux privés.

Fermeture des salles de jeux et des salons

Les salles et clubs de jeux ainsi que les salles de danse seront également fermées à compter de mardi.

"Pour éviter des regroupements massifs", la préfecture a égalment pris la décision d'interdire la tenue des foires et salon, notamment dans les parcs d'exposition, ainsi que des événements se tenant "sous de grandes tentes", a indiqué. Une mesure qui visent notamment les congrès, les salons professionnels ou encore les cirques.

Ces interdictions entreront en vigueur à compter de mardi, pour une durée minimale de 15 jours. Le but: limiter les regroupements importants alors que le taux d'incidence a dépassé 260 à Paris, et s'élève même à plus de 500 chez les 20-30 ans.

Juliette Mitoyen Journaliste BFM Régions