BFM Paris

Régionales en Île-de-France: Julien Bayou veut créer un Observatoire francilien de la laïcité

Cet observatoire régional aurait notamment pour vocation de former des élus, des cadres et des collectivités territoriales aux questions de laïcité.

Quelques jours après la suppression de l'Observatoire de la laïcité, Julien Bayou, candidat EELV aux régionales en Île-de-France, annonce vouloir créer un observatoire francilien de la laïcité. Cette commission consultative constituerait "une alternative à la vision conservatrice de la laïcité défendue par le gouvernement".

"L'enjeu est de faire connaître et de développer ce principe de la laïcité", déclare Julien Bayou.

Formation des élus, promotion des principes de laïcité...

Cet observatoire aura plusieurs vocations. Former des élus, des cadre, des collectivités territoriales aux questions de laïcité et promouvoir des valeurs de laïcité envers des lycéens.

"Cet observatoire pourra travailler sur des documents pédagogiques adaptés selon les classes ou les âges et les mettre à disposition du corps enseignant", précise Julien Bayou. "De la même manière, il pourra soutenir des activités liées à la laïcité qui encourage ce principe républicain."

Il contribuera à la promotion des principes de la laïcité, apportera une expertise nécessaire et un espace de dialogue ouvert sur les questions de faits religieux et leur place dans l'espace public.

Avec cet Observatoire, Julien Bayou réaffirme l'ambition des écologistes sur les questions républicaines.

"Je ne comprends pas l'attitude ce gouvernement qui supprime un vrai outil à disposition des collectivités, des services publics et des populations", explique-t-il. "Mais puisque le gouvernement le supprime (...) nous le rétablirons"

Pas de nom en tête pour la gouvernance

C'est, après une rencontre avec Nicolas Cadène, rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, que Julien Bayou a eu l'idée de lancer cette idée au niveau régional. Cette initiative existe déjà en Bourgogne-Franche-Comté depuis 2016.

Cet observatoire coûterait 60.000 euros, hors salaire, une somme qui pourrait être absorbée par la région.

Pour l'heure, Julien Bayou dit ne pas avoir de nom en tête pour la direction de cet Observatoire régional mais souhaiterait une "gouvernance mixte" composée des membres du conseil régional, des associations et des collectivités.

Solenne Bertrand