BFM Paris

Paris: les terrasses éphémères font leur retour, vers un nouveau règlement pour les encadrer

La mairie de Paris compte encadrer les terrasses éphémères pour éviter les cafouillages de l'été dernier.

Dans 8 jours, les Parisiens pourront retrouver le plaisir de boire un café en terrasse. Mais dans un premier temps, dès le 19 mai, le Premier ministre a annoncé dans un entretien au Parisien une réouverture sous conditions. Seulement en terrasse, avec une limite de 50% de la capacité maximale et avec des tables limitées à 6 personnes.

"Ce mardi matin c'était la douche froide" explique Didier Desert, maître-restaurateur, propriétaire de l'Ambassade d'Auvergne sur BFM Paris. "J'ai déjà des collègues qui m'ont indiqué qu'ils allaient différer leur ouverture parce que les conditions d'exploitation deviennent extrêmement compliquées".

"On ouvre parce qu'on a envie d'ouvrir mais on va ouvrir en perdant de l'argent" juge Didier Desert.

Le boom des terrasses éphémères

Alors pour minimiser les pertes, certains restaurateurs parisiens cherchent à agrandir au maximum leur terrasse, quitte à empièter sur l’espace public. Sur les trottoirs et les places de stationnement, les installations éphémères sont de plus en plus nombreuses.

C'est le cas pour Claude Gérard qui a installé une terrasse en bois sur les places de stationnement devant son restaurant. "Il a fallu simplement aller sur le site de la ville de Paris, vous avez un formulaire à remplir en ligne et automatiquement vous avez une demande avec un plan à fournir (...) et ça donne accès à la terrasse éphémère", explique-t-il.

Installation durable

À la fin du premier confinement, 9800 terrasses éphémères ont fleuri dans les rues de la capitale. Ces derniers jours, elles bourgeonnent à nouveau et devraient même s’installer durablement aux pieds des trottoirs.

Pour éviter de revivre les situations de tension comme l'année dernière entre riverains et commerçants, la Ville souahite revoir les règles.

"Il va y avoir un nouveau règlement des étalages et des terrasses avec un certain nombre de sujets, notamment d'esthétique, d'accessibilité, de propreté, de sécurité et de lutte contre les nuisances" indique Olivia Polski, adjointe chargée du commerce à la mairie de Paris.

Fin de la gratuité

En mai 2020, la mairie de Paris avait voté la gratuité des terrasses pour 16 mois. Celle-ci tombera bientôt à échéance pour les professionnels de la restauration.

"Ils vont devoir déposer sur Paris.fr un dossier comme ils le font jusqu'à présent pour les terrasses: une demande de pérennisation de leur terrasse. On va aussi voter un tarif à terme, une fois que la gratuité sera terminée" explique l'élue parisienne.

Avec les 16 mois de gratuité des terrasses éphémères, la Ville a enregistré un manque à gagner de 34 millions d’euros, qu’elle espère pouvoir bientôt amortir.

Alicia Foricher