BFM Paris

Evacuation des toxicomanes à Paris: Gérald Darmanin assure avoir "entendu la maire de Paris"

En ordonnant l'évacuation des toxicomanes dans le quartier, le ministre de l'Intérieur dit avoir voulu répondre "à l'exaspération des riverains". Gérald Darmanin attend désormais "des propositions" de la mairie de Paris.

Les toxicomanes qui se trouvaient dans le secteur des jardins d'Éole et de Stalingrad ont été évacués ce vendredi matin, au cours d'une opération de la préfecture de police, sur instruction du ministère de l'Intérieur. Après cette évacuation, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a dit avoir "entendu la maire de Paris".

En début de semaine, Anne Hidalgo avait dénoncé l'inaction de la préfecture de police concernant la présence des consommateurs de crack près de la rue Riquet.

"J'ai entendu ce qu'a dit la maire de Paris et j'ai donné instruction au préfet de police de procéder ce matin à ces évacuations dans un quartier de riverains qui n'en pouvaient plus. Aujourd'hui les toxicomanes sont dans un autre endroit où il n'y a pas de riverains à proximité", a indiqué Gérald Darmanin sur BFMTV.

Les toxicomanes ont en effet été déplacés et regroupés aux abords de la place Auguste Baron, porte de la Villette. Un problème simplement déplacé?

"Ils sont déplacés parce que nous attendons des propositions de lieux où on pourrait suivre ces personnes (...). J'ai voulu d'abord répondre à l'exaspération des riverains", a ajouté le ministre de l'Intérieur. Gérald Darmanin dit par ailleurs vouloir travailler "main dans la main" avec la mairie de Paris.

https://twitter.com/caroleblanchard Carole Blanchard Cheffe de service BFM Régions