BFM Paris

Bars fermés à 22h à Paris et en petite couronne: des patrons en colère jettent symboliquement leurs clés au sol

Plusieurs dizaines de responsables de bars se sont réunis sur le parvis de la mairie du 11e arrondissement ce jeudi. Ils contestent les nouvelles restrictions, les obligeant à fermer leurs portes à 22h au plus tard.

Ils se disent "victimes", "stigmatisés", présentés comme "les mauvais élèves de la classe". Plusieurs dizaines de responsables de bars se sont réunis ce jeudi après-midi sur le parvis de la mairie du 11e arrondissement de Paris pour une action symbolique.

Ils ont jeté les clés de leur établissement et déversé du vin au sol, une manière de protester contre la fermeture des bars après 22h. Cette mesure s'appliquera à Paris et en petite couronne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne) à compter de lundi.

Des mesures prises "sans concertation"

Ces nouvelles mesures sont la conséquence du placement de la ville en "zone d'alerte renforcée". Elles ont décontenancé les cafetiers parisiens, lesquels estiment notamment avoir consenti des sacrifices pour mettre sur pied un protocole sanitaire adapté.

Les responsables de bars ont reçu le soutien de la maire de Paris. "La grande majorité de nos cafetiers et de nos restaurateurs ont vraiment fait des belles choses sur l'espace public", a affirmé Anne Hidalgo, avant de pointer des "mesures très restrictives" prises "sans concertation".

L'annonce de ces nouvelles mesures est survenue mercredi soir, à l'occasion de la conférence de presse du ministre de la Santé, Olivier Véran. Ce dernier a précisé qu'il appartiendrait au préfet d'en préciser les contours finaux.

Igor Sahiri avec Florian Bouhot