BFMTV

Pollution de l'air en Bretagne: la faute au sable du Sahara

Deux départements sont toujours placés en alerte rouge pour pollution aux particules fines en Bretagne. La faute notamment à du sable venu du désert du Sahara.

En Bretagne, les départements des Côtes-d'Armor et du Finistère sont toujours, ce mardi, en alerte rouge pour la pollution aux particules fines, selon l'observatoire de la qualité de l'air Air Breizh. L'Ille-et-Vilaine a quant à lui était rétrogradé en vigilance orange. 

Dans les départements concernés, la vitesse maximale sur les routes à 2x2 voies a été abaissée de 110 à 90 km/h. 

Si le trafic automobile fait évidemment partie des principales sources de particules fines, de même que "l'apport d'ammoniaque par les épandages agricoles", a précisé Gaël Lefeuvre, directeur d'Air Breizh, sur notre antenne, cet épisode de pollution est aussi dû à des particules fines issues du sable du désert du Sahara. Car les vents venus du sud, responsables des températures douces actuelles, sont également porteurs de particules de sable.

"C'est très inconfortable" 

Un habitant de Rennes a fait part de sa surprise sur notre antenne: "Je pensais que ce n'était qu'à Paris... On n'est pas trop concernés par la pollution à Rennes". 

Un autre s'est notamment exprimé sur la gêne occasionné par ces épisodes de pollution liés à un niveau élevé de particules fines: "En bord de rue, quand la circulation automobile est dense, l'air est sec et il advint que c'est très inconfortable" 

Pour les personnes vulnérables, il est conseillé d'éviter de sortir et de faire du sport en extérieur. 
Clément Boutin