BFMTV

La Seine atteint son maximum à 5,84 mètres, une lente décrue attendue

La Seine a atteint son plateau de crue ce lundi à 5,84 mètres à Paris et devrait se stabiliser à ce niveau. Il faudra encore plusieurs jours avant un retour à la normale.

Le niveau de la Seine a encore monté de quelques centimètres ces dernières heures pour atteindre 5,84 mètres ce lundi, au pont d'Austerlitz à Paris. D'après les prévisions de Vigicrues, le fleuve a atteint son maximum. Plus qu'un pic, il s'agit d'un "plateau de crue", c'est-à-dire que le fleuve va se stabiliser à ce niveau dans les prochaines heures.

L'amorce d'une décrue est attendue à partir de mardi, mais le retour à la normale prendra beaucoup de temps. Les lacs réservoirs, qui ont permis d'absorber une partie du débit de la crue sont presque à leurs capacités maximales. Le trop plein ne pourra donc pas être redirigé vers ces réservoirs pour accélérer la décrue. En cas de nouvelles pluies dans les prochains jours, ils ne pourront pas non plus soulager les cours d'eau. 

"Il n'y aura pas tout de suite de franche décrue, les niveaux vont rester élevés quelques jours", a précisé à l'AFP Rachel Puechberty, de Vigicrues.

Avec l'arrivée prochaine d'une onde de crue venant de la Marne, et des averses attendues en milieu de semaine, "il faudra attendre plus d'une semaine pour attendre des niveaux classiques pour la saison", a-t-elle ajouté.

Situation encore préoccupante en aval de Paris

Au total, 1.500 personnes ont dû quitter leur logement en Ile-de-France, a indiqué dimanche la préfecture de police. 1.500 foyers restaient aussi privés d'électricité, "essentiellement dans l'est" de la région parisienne, selon Enedis, le gestionnaire du réseau. La navigation fluviale reste interdite sur la Seine et côté transports, sept gares parisiennes du RER C seront fermées jusqu'au 5 février au moins. 

En amont de Paris, le niveau de la Marne était encore en légère hausse dimanche après-midi, a souligné Vigicrues. L'onde de crue issue de l'Yonne poursuit sa progression sur la Seine et a dépassé la confluence avec le Loing, près de Fontainebleau. 

En aval de Paris, sur les boucles de la Seine, la hausse se poursuivra jusqu'en début de semaine, prévoit Vigicrues, à des niveaux supérieurs à ceux de 2016 en raison de l'apport supplémentaire de l'Oise. Une attention particulière sera portée sur le secteur d'Elbeuf, près de Rouen, avec les marées hautes prévues lundi.

Carole Blanchard avec AFP