BFMTV

La chaleur s'installe de nouveau sur la France en ce début de semaine

Il faudra profiter du beau temps et de la chaleur ce lundi avant le retour d'averses orageuses en milieu de semaine.

Après les orages de grêle ce week-end, le temps s'annonce plus chaud et ensoleillé sur presque tout l'Hexagone ce lundi, selon les prévisions de Météo France. De la Bretagne aux Hauts-de-France en passant par la Normandie, le ciel sera en matinée passagèrement nuageux, avec des brumes et localement des brouillards présents en tout début de journée. Partout ailleurs, le soleil brillera assez largement dès le lever du jour.

De l'Île-de-France vers les Hauts-de-France et la Champagne-Ardenne, le ciel deviendra variable en fin de matinée, alternant petits cumulus et belles éclaircies.

BFMTV11237588.PNG
BFMTV11237588.PNG © BFMTV

Sur les Alpes et le Jura, le ciel sera nuageux le matin avec en cours d'après-midi des averses orageuses par endroits. Une "cumilification" se manifestera aussi sur les Pyrénées et le relief corse, mais ne donnera que quelques rares averses. En fin d'après-midi, un voile nuageux gagnera la façade atlantique, sans gâcher l'impression de beau temps.

BFMTV11237590 (1).PNG
BFMTV11237590 (1).PNG © BFMTV

Les températures seront en hausse sur l'ensemble du pays, les minimales variant globalement de 9 à 14 degrés, et de 16 à 19 près de la Méditerranée. Pour les maximales, on attend 22 à 27 degrés sur la moitié nord de la France, 19 à 21 près de la Manche et 25 à 31 degrés sur la moitié sud du pays, notamment à Toulouse et Bordeaux.

BFMTV11237582.PNG
BFMTV11237582.PNG © BFMTV

La chaleur et le très beau temps seront toujours au rendez-vous mardi, mais des averses orageuses se développeront dès le matin en Bretagne, et pourront atteindre la partie ouest du pays dans la soirée.

On retrouvera ces orages dans les journées de mercredi et jeudi sur une grande partie de l'Hexagone, localement accompagnés de grêle et d'une chute des températures. Les averses orageuses se termineront vendredi pour retrouver un temps et des températures de saison.

Juliette Mitoyen avec AFP