BFMTV

Intempéries, fraîcheur... encore dix jours de mauvais temps?

Depuis le début du mois de mai, froid et pluie sont au rendez-vous, avec des températures légèrement en deçà des normales de saison.

A quand l'arrivée du beau temps? Si, depuis le 20 mars dernier, nous sommes entrés dans la période printanière, le soleil et la douceur peinent à se faire sentir dans l'Hexagone, notamment en ce mois de mai marqué par la fraîcheur et la pluie.

>> Retrouvez les prévisions détaillées dans votre ville sur BFM MÉTÉO

"Anomalie par rapport à la normale"

"Avec un cumul de précipitations agrégées à l’échelle nationale de 50 mm du 1er au 11 mai, mai 2021 affiche pour l’instant un excédent de 70% sur cette période et arrive en 6e position sur la période pour laquelle cet indicateur existe (1959-2021)", indiquait ainsi Météo France, le 12 mai dernier.

Pour François Jobard, météorologue au sein de l'institut, "ce mois de mai est bien parti pour être l'un des plus frais et pluvieux, avec de réguliers passages pluvieux, accompagnés de masses d'air assez fraîches (...) on a une anomalie par rapport à la normale".

Ces intempéries persistantes s'expliquent notamment par le fait que les perturbations ne parviennent pas à s'échapper, bloquées par le jet stream qui maintient l'anticyclone des Açores à distance.

La douceur s'installera dès la fin de semaine prochaine

Si les températures de ce mois de mai restent légèrement en deçà des normales de saison, "avec un déficit d'environ un degré", le mauvais temps à cette période de l'année n'est pas "du tout exceptionnel", souligne le scientifique au micro de BFMTV.

"Il faut juste remonter au mois de mai 2019 pour retrouver un mois aussi frais, donc ce n'est pas bien loin. Les mois de mai peuvent être tantôt plus chauds et secs ou plus compliqués avec plus de fraîcheur et de pluie", explique-t-il.

Après un trimestre février-mars-avril "beaucoup plus sec que la normale", avoir "un mois de mai plus arrosé que la normale est plutôt une bonne nouvelle", notamment pour recharger les nappes phréatiques et éviter des sécheresses agricoles.

Pour autant, pas de panique, le beau temps devrait bientôt réussir à s'imposer sur l'ensemble du pays. Dès la deuxième partie de la semaine prochaine, notamment le week-end, la douceur va revenir dans l'Hexagone. L'après-midi, le mercure montera jusqu'à 25°C dans le Sud samedi et dimanche, et le soleil s'imposera sur tout le territoire, à part quelques ondées dans le Sud-Ouest, selon les prévisions de Météo France.

D'après François Jobard, la fraîcheur du mois de mai pourrait être regrettée au début de l'été, période à laquelle des "excès de température" sont potentiellement à prévoir.

Fanny Rocher