BFMTV

Fortes chaleurs : les bons réflexes à adopter pour protéger nos animaux de compagnie

Les animaux domestiques peuvent avoir des complications de santé liées aux fortes chaleurs. (image d'illustration)

Les animaux domestiques peuvent avoir des complications de santé liées aux fortes chaleurs. (image d'illustration) - Janek Skarzynski - AFP

Les animaux de compagnie ne sont pas épargnés par les fortes chaleurs qui touchent actuellement la majorité du pays. Pour les aider à faire face aux températures, aération et hydratation sont de mise.

Une respiration rapide et des vomissements peuvent être des signes que nos animaux de compagnie souffrent des températures élevées. En France, le thermomètre affiche ces jours-ci des valeurs de 7 à 10°C plus importantes que les moyennes de saison et à Perpignan par exemple, le record de chaleur précoce a été battu.

Pour faire face à cette vague de chaleur, il faut veiller à ce que nos chiens et chats puissent se rafraîchir régulièrement et surtout, éviter qu’ils ne se retrouvent asphyxiés dans des environnements mal ventilés.

Garder son animal au frais

Avec des températures extérieures très élevées, il est conseillé de garder son animal à l’abri, dans un endroit ventilé si possible, et d’attendre la fin de la journée pour le promener, en faisant attention au soleil. Pour rafraîchir son chien, il est possible de le mouiller.

Nausées et faiblesses de la part d’un canidé peuvent être le signe que celui-ci fait une insolation. Dans ce cas, il faut l’envelopper de serviettes humides pour rafraîchir la température de son corps et le faire boire des petites quantités d’eau. Il est recommandé également de rapidement consulter un vétérinaire qui pourra évaluer l’état de santé de l’animal.

Attention à l'habitacle des voitures

Il n’est pas rare de lire des histoires de chiens morts asphyxiés dans des voitures, surtout en période de fortes chaleurs. Si l’on doit sortir du véhicule sans son animal, il faut laisser les fenêtres ouvertes ou mettre la climatisation afin de favoriser la circulation de l’air.

Laisser son chien dans une voiture sans aération efficace est considéré comme une atteinte involontaire à l’intégrité physique et à la vie d’un animal et est puni d’une amende de 450 euros. Si cet acte est assorti du délit d’acte de cruauté, la personne risque deux ans de prison et 30.000 euros d’amende.

Margot Hutton