BFMTV

Chutes d'arbres, coupures d'électricité... Des dégâts matériels signalés dans le sillon de la tempête Aurore

La mer agitée à Lesconil, dans le Finistère, lors de la tempête Bella, le 28 décembre 2020. (photo d'illustration)

La mer agitée à Lesconil, dans le Finistère, lors de la tempête Bella, le 28 décembre 2020. (photo d'illustration) - LOIC VENANCE / AFP

Neuf départements étaient en vigilance orange ce mercredi soir en raison de vents violents sur la façade ouest et le nord du pays.

Routes coupées, toitures envolées, coupures d'électricité: les premiers effets du coup de vent qui balaie depuis mercredi après-midi l'ouest et le nord ont commencé à se faire sentir, en particulier dans plusieurs des neuf départements placés en vigilance orange par Météo-France. Les départements concernés sont les suivants: Calvados, Côtes-d'Armor, Eure, Finistère, Morbihan, Manche, Oise, Seine-Maritime et Somme.

Les sapeurs-pompiers de Loire-Atlantique, qui font état de chutes d'arbres, de routes coupées ou de fils électriques au sol, ont lancé en début de soirée un message de prudence aux citoyens, leur demandant en substance: "ne sortez pas, restez dans un lieu abrité, ne prenez pas votre véhicule, ne saturez pas les lignes de secours. Les appels vers le 112 et le 18 ne doivent concerner que des urgences. Notre priorité est de répondre aux interventions urgentes".

Le secteur de Quimperlé (sud-Finistère) est concerné par des chutes d'arbres ou des coupures d'électricité, de même que celui de Rostrenen (Côtes d'Armor) ou des toitures se sont envolées et des lignes téléphoniques sont tombées au sol, selon la presse régionale.

Selon le bulletin de 22H00 de Météo France, "la dépression Aurore va traverser la Manche cette nuit" avec des rafales de l'ordre de 80 à 90 km/h sur les départements bretons en vigilance orange".

Jusqu'à 130 km/h

À l'avant de la dépression, un front froid orageux donne des rafales de 80 à 100 km/h du nord Poitou au Val-de-Loire et à la Haute-Normandie (ce front a donné auparavant des rafales 90 à 110 km/h localement sur la Bretagne, jusqu'à 130 km/h à la côte)", précise le bulletin.

"Le coup de vent va toucher les départements bretons dès la fin de soirée, puis se décaler vers le Cotentin en cours de nuit et enfin la Haute-Normandie en fin de nuit", selon Météo France. Selon le bulletin, "c'est à l'arrière de la dépression que les plus violentes rafales seront enregistrées avec des vents orientés ouest à nord-ouest".

"Associée à la tempête Aurore, une vigilance jaune vagues-submersion est également balisée pour le Finistère, le Morbihan et la Seine-Maritime en raison d'une aggravation de l'état de mer et d'une surélévation du niveau de la mer (surcote) dans un contexte de vives-eaux (coefficient de marée de 90)", rappelle Météo France.

Appels à la prudence

Plusieurs ponts ont vu leur circulation limitée à certains types de véhicules, comme le pont de Cheviré à Nantes, voire ont été totalement fermés, comme le viaduc de Calix dans l'agglomération de Caen.

Dans le Finistère, la préfecture a limité à 70km/h la vitesse de circulation sur le pont de l'Iroise, à la sortie de Brest, sur l'axe très fréquenté Brest-Quimper jusqu'à 7h jeudi matin. Plusieurs préfectures ont également lancé des appels à la prudence aux habitants, les incitant à limiter les déplacements.

Jeudi matin, la perturbation pluvieuse donnera encore des précipitations du Grand-est à l'ouest de l'Auvergne et aux Alpes avant de s'évacuer hors de nos frontières, selon Météo-France.

Charlie Vandekerkhove avec AFP