BFMTV

Trump menace de geler l'Etat fédéral s'il n'obtient pas son mur au Mexique

Le président américain Donald Trump

Le président américain Donald Trump - NICHOLAS KAMM / AFP

Le président américain s'est dit prêt à plonger le gouvernement fédéral américain dans un nouveau "shutdown" pour obtenir gain de cause sur son projet de loi anti-immigration, incluant la construction d'un mur à la frontière mexicaine.

La menace est on ne peut plus claire. S'exprimant comme à son habitude sur Twitter, le président américain Donald Trump a expliqué ce dimanche être "disposé à 'fermer' le gouvernement si les démocrates ne nous donnent pas les votes pour la [loi] Sécurité des Frontières, qui inclut le Mur". Le milliardaire brandit donc la menace d'un "shutdown", paralysie du gouvernement fédéral, pour obtenir la construction du mur anti-immigration à la frontière mexicaine, l'une de ses principales promesses de campagne.

Compromis

On "doit se débarrasser de la Loterie, d'Arrestation et Libération etc. et en fin de comptes aller vers un système d'Immigration basé sur le MERITE!", a-t-il poursuivi, faisant référence notamment au système d'attribution par loterie du statut de résident permanent (carte verte). Il souhaite aussi limiter le regroupement familial. "Nous avons besoin de gens formidables qui viennent dans notre Pays!", a-t-il conclu.

Donald Trump a promulgué le 23 mars la loi de financement de l'Etat fédéral, évitant ainsi ce qui aurait été un troisième shutdown depuis le début de l'année. Mais ce compromis élaboré par le Congrès entre républicains et démocrates, qui satisfaisait si peu qu'il a menacé in extremis de ne pas y apposer sa signature, n'est valable que jusqu'au 30 septembre.

Le prétexte pour le veto envisagé était l'absence de compromis sur l'immigration et la sécurité à la frontière dans la loi. Le président américain du Congrès n'a obtenu que 1,6 milliard pour construire des clôtures ou en rénover quelques dizaines de kilomètres, loin des 25 milliards qu'il avait un temps réclamés.

L.N. avec AFP