BFMTV

Séisme en Italie: "C'est plusieurs fois l'énergie de la bombe d'Hiroshima", selon un sismologue

L'italie a été victime d'une troisième secousse en une semaine ce dimanche matin. Pour l'instant, aucun mort n'est à déplorer, mais les dégâts matériels sont importants.

Trois séismes en une semaine. Une nouvelle secousse sismique a été ressentie ce matin en Italie. Très fort, le phénomène s'élève à 6,6 sur l'échelle de Richter. Une puissance comparable à plusieurs fois celle de la bombe atomique d'Hiroshima. 

Pour le sismologue Badaoui Rouhban, interrogé par BFMTV, "nous sommes clairement devant ce qu'on peut qualifier de crise sismique dans cette région de l'Italie".

Quatre jours plus tôt, deux séismes ont eu lieu dans cette région centrale de l'Italie, de magnitude 5,5 et 6,1.

"La crise sismique a débuté en août, avec le séisme qui avait fait 300 morts", précise l'expert.

Séisme le plus fort depuis 1980

Dans la nuit du 23 au 24 août 2016, un séisme de magnitude 6 avait frappé le centre de la péninsule, faisant 297 morts et détruisant plusieurs villages de cette région montagneuse, au nord-est de Rome. Particulièrement touchée, la ville d'Amatrice enregistre la majorité des victimes.

Le séisme de ce dimanche est le plus fort dans le pays depuis 1980, cinq dois plus puissant que celui du mois d'août. Une puissance équivalente à "plusieurs fois l’énergie produite par la bombe d’Hiroshima", détaille Badaoui Rouhban. 

Les séismes de cette semaine n'ont pour l'instant fait aucun mort, mais de nombreux dégâts matériels. 

Destruction d'un bourg pittoresque

A Norcia, bourg pittoresque situé près de l'épicentre dans la région de l'Ombrie, épargné par les précédents séismes, des images de la télévision italienne montraient dimanche matin les habitants rassemblés sur l'une des places du village, entourés de couverture. 

Ces images témoignaient également de l'effondrement de plusieurs bâtiments, dont la basilique San Benedetto, construite à partir du XIVe siècle et à moitié détruite. Selon la légende, elle aurait été édifiée sur le lieu de naissance de Saint Benoît, fondateur de l'ordre des Bénédictins, né à Norcia en 480.

M.H.