BFMTV

Turquie: le bilan définitif de la catastrophe minière est de 301 morts

L'évacuation des blessés sur le site où s'est produit l'effondrement.

L'évacuation des blessés sur le site où s'est produit l'effondrement. - -

L'accident minier de Soma a provoqué depuis mardi une intense émotion dans tout le pays et déclenché une nouvelle fronde contre le gouvernement islamo-conservateur du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, accusé d'avoir négligé la sécurité des mineurs et d'être indifférent à leur sort.

Le bilan de la catastrophe minière de Soma s'est aggravé en s'élevant à au moins 301 morts a annoncé samedi le ministre de l'Energie, Taner Yildiz. 

"La mission de sauvetage a été menée jusqu'à son terme. Il n'y a désormais plus aucun mineur au fond de la mine", a déclaré aux journalistes Taner Yildiz, qui devait tenir une conférence de presse plus tard dans l'après-midi.

Un nouvel incendie s'était déclaré samedi matin dans la mine dévastée, retardant la fin des opérations de récupération des victimes.

Emotion intense

L'accident minier de Soma a provoqué depuis mardi une intense émotion dans tout le pays et déclenché une nouvelle fronde contre le gouvernement islamo-conservateur du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, accusé d'avoir négligé la sécurité des mineurs et d'être indifférent à leur sort.

La police turque a violemment dispersé vendredi après-midi avec des canons à eau et des gaz lacrymogènes quelque 10.000 personnes qui manifestaient à Soma pour dénoncer les conditions de travail des mineurs.

Recep Tayyip Erdogan, qui dirige sans partage la Turquie depuis 2003, doit annoncer dans les prochaines semaines sa candidature à l'élection présidentielle des 10 et 24 août.