BFMTV

Nouveaux naufrages, 36 migrants morts au large des côtes turques

Au moins 36 migrants, dont plusieurs enfants, qui tentaient de rejoindre la Grèce, sont morts noyés mardi au large des côtes turques lors de plusieurs naufrages.

Quatre mois après l'émotion suscitée par la photo du corps du petit Aylan échoué sur une plage turque, un nouveau drame a eu lieu mardi. Tout au long de la journée, les gendarmes trucs ont repêché 29 corps sans vie sur les plages de la région de Balikesir, face à l'île grecque de Lesbos et les garde-côtes sept victimes supplémentaires dans les eaux glacées de la mer Egée.

Une première embarcation partie au petit matin de la région de Dikili pour Lesbos a chaviré avec 22 personnes à bord, en raison des forts vents qui soufflaient sur la mer Egée, a rapporté l'agence de presse Dogan.

Une autre embarcation, un bateau pneumatique dans lequel s'étaient entassés 58 migrants, a lui aussi pris l'eau mardi au large de la station balnéaire de Dikili. Certains candidats à l'exil ont pu être sauvés mais ont dû être hospitalisés en état d'hypothermie. 

Une traversée encore plus dangereuse en hiver

L'émotion planétaire suscitée par la photo du petit garçon de trois ans en septembre, devenue un symbole de la crise migratoire, avait contraint l'Union européenne à entrouvrir ses portes aux migrants, pour la plupart des réfugiés venus de Syrie et d'Irak en guerre.

La Turquie, qui accueille à elle seule 2,2 millions de Syriens et 300.000 Irakiens qui ont fui leur pays en guerre, est devenue l'un des principaux points de départ des migrants qui veulent s'installer en Europe. Selon l'Organisation internationale des migrations (OIM), plus d'un million de migrants sont entrés dans l'UE en 2015, dont 700.000 en traversant la mer Egée vers les îles grecques en payant des passeurs plusieurs milliers d'euros chacun.

Les autorités turques affirment pour leur part avoir intercepté plus de 86.000 candidats à l'exil en 2015, soit une moyenne de plus de 150 par jour.

Malgré les températures hivernales et les mauvaises conditions météo qui rendent la traversée encore plus dangereuse, de nombreux migrants continuent d'emprunter cette voie, en nombre toutefois plus limité, selon Ankara.

Plus de 3.770 migrants morts en Méditerranée en 2015

La Turquie et Bruxelles ont conclu fin novembre un accord prévoyant une aide européenne de trois milliards d'euros à la Turquie en échange de son engagement à mieux contrôler ses frontières et à coopérer dans la lutte contre les passeurs.

Plus de 3.770 migrants et réfugiés sont morts en 2015 en franchissant la mer Méditerranée pour tenter de gagner l'Europe, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

la rédaction avec AFP