BFMTV

Le père du petit Aylan appelle le monde à ouvrir ses portes aux Syriens

Abdallah Kurdi, le père du petit Aylan retrouvé noyé sur une plage grecque vit désormais à Erbil en Irak.

Abdallah Kurdi, le père du petit Aylan retrouvé noyé sur une plage grecque vit désormais à Erbil en Irak. - Yasin Akgul - AFP

Abdallah Kurdi, le père du petit garçon retrouvé mort sur une plage grecque lance un appel sur une chaîne britannique. En cette période de fêtes de fin d'années, il milite pour plus de solidarité.

La photo d'Aylan, mort sur une plage grecque a bouleversé le monde. Le petit garçon de 3 ans avait été retrouvé noyé sur l'île de Kos en septembre dernier, après le naufrage de l'embarcation qui devait emmener sa famille en Europe.

Dans le drame, Galeb son frère aîné et sa mère avaient aussi péri. Trois mois après, le père de famille rescapé lance un appel à la solidarité qui sera diffusé le jour de noël par la chaîne britannique Channel 4.

"Nous vous demandons juste un peu de compassion"

Dans ce message vidéo dont la chaîne révèle le texte, Abdallah Kurdi appelle à la solidarité mondiale. "Mon message, c'est que j'aimerais que le monde entier ouvre ses portes aux Syriens. Si une personne claque sa porte à quelqu'un, c'est très difficile", plaide-t-il. 

"A cette période de l'année, j'aimerais vous demander à tous de penser à la douleur des pères, des mères et des enfants qui recherchent la paix et la sécurité. Nous vous demandons juste un peu de compassion", poursuit le père de famille qui vit désormais à Erbil en Irak.

Après le naufrage du bateau, Abdallah Kurdi était retourné en Syrie pour enterrer sa famille à Kobané. "Nous les Syriens nous quittons notre pays à cause de la guerre. Nous avons peur pour nos enfants, pour notre honneur. Il y a des bombardements, des explosions et aussi Daesh. Nous avons des centaines de milliers de problèmes", indique encore Abdallah Kurdi.

Cette année un million de migrants sont arrivés en Europe selon le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés.

Carole Blanchard