BFMTV

Syrie: Bachar al-Assad réélu sans surprise avec 88,7% des voix

Des affiches à l'effigie du président syrien Bachar al-Assad, candidat à sa réélection, le 1er juin sur un marché de Damas.

Des affiches à l'effigie du président syrien Bachar al-Assad, candidat à sa réélection, le 1er juin sur un marché de Damas. - -

Le président sortant va pouvoir débuter un troisième mandat dans une Syrie ravagée par la guerre civile. En Syrie comme à l'étranger, les opposants et les pays occidentaux dénoncent une parodie d'élection, dans un pays en guerre.

Sans surprise aucune, le président syrien sortant, Bachar al-Assad, a été réélu officiellement mercredi avec 88,7% des voix à la présidentielle en Syrie, a annoncé le président du Parlement. La presse de Damas affirme jeudi que la tâche principale est désormais la reconstruction du pays en ruines.

Une source proche de la présidence a affirmé que Bachar al-Assad devrait prêter serment le 17 juillet et prononcer à cette occasion devant le Parlement un discours-programme dans lequel il expliquera sa nouvelle politique.

Une élection sur 40% du territoire

Le scrutin s'est tenu dans un pays ravagé par la guerre civile, qui a fait plus de 162.000 morts en trois ans. Bachar al-Assad va ainsi entamer son troisième mandat à la tête de la Syrie.

Les deux autres candidats qui servaient de faire-valoir à Bachar al-Assad, Hassan al-Nouri et Maher al-Hajjar, ont obtenu respectivement 4,3% et 3,2%. Dans un pays ravagé depuis trois ans par la guerre, 11,6 millions de personnes ont participé au scrutin, sur les 15,8 millions appelées à voter, selon le président du Parlement.

Le scrutin s'est déroulé dans toutes les grandes villes, y compris celles divisées entre régime et rebelles, comme Alep ou Deraa. Seule exception Raqa, dans le nord tenu par les ultra-radicaux de l'Etat islamique en Irak et Levant.

L'élection s'est déroulée dans les zones contrôlées par le régime, soit 40% du territoire où vit 60% de la population.

A.L.M. avec AFP