BFMTV

L'ANTISECHE DU WEEK-END: les JO de 2020 à Tokyo, la Syrie et le succès du "Sarkothon"

Retrouvez toute l'actualité du week-end et de la semaine prochaine

Retrouvez toute l'actualité du week-end et de la semaine prochaine - -

Tous les dimanches, la rédaction de BFMTV.com et BFMBusiness.com vous propose un petit cours de rattrapage sur les principaux événements du week-end, à connaître avant lundi matin. Avec, en bonus, les infos à suivre dans la semaine.

La rédaction de BFMTV.com vous a concocté une séance de rattrapage sur les principales infos du week-end qui ne manqueront pas de se développer dans la semaine.

Ce qu'il ne fallait pas rater ce week-end...

> Les Jeux olympiques de 2020 à Tokyo

-
- © -

Les Jeux olympiques de 2020 pour oublier Fukushima? Tokyo a été élue ville hôte des JO 2020 par le Comité international olympique, samedi à Buenos Aires, en dépit des inquiétudes sur les conséquences de la catastrophe de mars 2011, et sur les risques d'accident nucléaire dans l'archipel.

Les membres de l'Olympe ont élu la capitale japonaise au deuxième tour avec 60 voix contre 36 pour Istanbul. Tokyo avait déjà viré en tête au premier tour, alors que Madrid et Istanbul, ex-æquo derrière avaient dû être départagées par un autre vote entre elles deux.

A l'annonce de la victoire japonaise faite par Jacques Rogge, président du CIO encore jusqu'à mardi, à Buenos Aires, le Premier ministre Shinzo Abe s'est levé d'un bond, tout comme les autres membres de la délégation en Argentine, survoltés.

> Intervention en Syrie: Washington et Paris ralliés

John Kerry, secrétaire d'Etat américain et Catherine Ashton, chef de la diplomatie européenne à Vilnius en Lituanie le 7 septembre 2013.
John Kerry, secrétaire d'Etat américain et Catherine Ashton, chef de la diplomatie européenne à Vilnius en Lituanie le 7 septembre 2013. © -

Les avis évoluent dans la communauté internationale. Le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, a poursuivi dimanche en Europe son offensive diplomatique pour vanter les mérites de frappes contre la Syrie accusée d'avoir perpétré un massacre chimique le 21 août. La position de Washington et de Paris s'est renforcée grâce à un soutien international élargi.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), la rébellion a pris dans la nuit le contrôle de Maaloula, une des plus célèbres localités chrétiennes de Syrie, où des affrontements étaient en cours depuis mercredi.

Les pays de l’Union européenne s'accordent sur la nécessité d'une réponse internationale "forte", mais sans aller jusqu'à soutenir le projet de frappes défendu par le secrétaire d'Etat américain John Kerry.

En France, les avis divergent aussi. L'ancien Premier ministre UMP François Fillon affirme qu'il votera contre une intervention militaire française contre la Syrie, s'il n'y a "pas le moindre soutien des Nations unies". Quant à Marine Le Pen, elle considère sur BFMTV que l'intervention militaire est "une véritable folie". De son côté, François Hollande s’exprimera sur la Syrie après le vote du congrès américain.

> Marseille: des renforts de police accordés

-
- © -

La question de la sécurité à Marseille a fait l'objet d'une réunion samedi. Comment endiguer la violence dans la cité phocéenne? Première réponse apportée: des renforts de police seront accordés d'ici la fin de l'année, annonce le préfet de police des Bouches-du-Rhône Jean-Paul Bonnetain, à l'issue de la table ronde entre élus et représentants de l'Etat sur l'ampleur de la délinquance. Une information confirmée par Manuel Valls.

Le ministre de l'Intérieur se réjouit de l'état d'esprit de cette rencontre. "Pour s'attaquer à ces problèmes de sécurité, il faut une unité, une union, un pacte de tous les élus de Marseille", souligne-t-il après la table ronde. "Dans les semaines qui viennent, j'aurais l'occasion de dire, en fonction aussi des sorties d'école de police, quels sont les effectifs dont nous allons disposer sur le terrain", conclut-il. La sécurité a, certes, eu une place importante mais d'autres sujets ont été abordés lors des débats.

> "Sarkothon": les 11 millions récupérés par l'UMP

Jean-François Copé
Jean-François Copé © -

L'UMP est officiellement hors de danger. Jean-François Copé, président du parti d'opposition, annonce dimanche au Touquet-Paris-Plage, dans le Pas-de-Calais, le succès de la grande souscription nationale lancée après l'annulation des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy, les 11 millions d'euros nécessaires ayant été "atteints".

"Cette fois c'est fait, nous avons atteint les 11 millions d'euros nécessaires", déclare Jean-François Copé devant l'assemblée du campus des Jeunes Populaires, huit semaines après le début de la souscription le 4 juillet.

Remerciant chaudement les partisans de l'UMP, Jean-François Copé a également souligné la participation de non-adhérents du parti, exprimant sa "reconnaissance" à "ceux qui ne partagent pas nos idées, qui ont voulu dire que la démocratie, c'est une UMP forte, engagée, mobilisée pour des valeurs qui sont celles de la France éternelle".

...Et ce qu'il faudra suivre cette semaine

> Lundi: Vincent Peillon dévoile la charte sur la laïcité à l'école

Vincent Peillon, ministre de l'Education nationale
Vincent Peillon, ministre de l'Education nationale © -

Dès lundi, Vincent Peillon va dévoiler "la première charte de la laïcité à l'école" dans un lycée de La Ferté-sous-Jouarre, en Seine-et-Marne. Pour exposer cette mesure phare du projet de refondation de l’école, dont le contenu est dévoilé dans les colonnes du Journal du Dimanche, le ministre de l'Education sera entouré de personnalités, dont l'ancien président du Conseil constitutionnel Robert Badinter.

Son objectif, Vincent Peillon le repète, que l’école fasse respecter la laicité et relaie les valeurs de la république, trop souvent ignorées selon lui. C’est d’ailleurs le premier article de la charte. La France est une république indivisible, laïque, démocratique et sociale.

L’esprit de cette charte c’est surtout de rappeler que chacun est libre de ses opinions, mais pas de contester ou de manquer un cours pour des raisons religieuses.

Mardi: Cécile Duflot à la manœuvre pour défendre sa réforme sur le logement

La principale réforme proposée par Cécile Duflot sur l’accès au logement sera présentée devant l’Assemblée nationale.
La principale réforme proposée par Cécile Duflot sur l’accès au logement sera présentée devant l’Assemblée nationale. © -

Réunie en session extraordinaire, l’Assemblée nationale va commencer l’examen de la principale réforme présentée par l’ex-patronne des écologistes qui concerne l’accès au logement. Le texte déjà controversé, y compris parmi les socialistes, prévoit en particulier l’encadrement des loyers et la mise en place d’une garantie de paiement de ceux-ci.

Mardi: les syndicats dans la rue contre la réforme des retraites

Une manifestation contre la réforme des retraites est prévue mardi 10 septembre 2013.
Une manifestation contre la réforme des retraites est prévue mardi 10 septembre 2013. © -

A l’exception notable de la CFDT, tous les autres grands syndicats appellent à manifester contre la réforme des retraites annoncée le 27 août par Jean-Marc Ayrault et qui doit être adoptée le 18 septembre en Conseil des ministres avant son examen au Parlement. Si une partie de la gauche de la gauche se joindra aux syndicats, le PS dans sa grande majorité soutient sans broncher le projet du gouvernement.

Jeudi: 29 militants Greenpeace devant le tribunal

-
- © -

Le tribunal correctionnel de Valence juge 29 militants de l'organisation écologiste Greenpeace qui avaient pénétré sur le site de la centrale nucléaire de Tricastin dans la Drôme en juillet. Ils encourent cinq ans de prison pour "violation de domicile" et "dégradations en réunion".

Ils sont montés sur les infrastructures entourant les réacteurs pour y déployer deux banderoles. Trois heures après, une vingtaine avaient été interpellés. Les ministères de l'Intérieur et de l'Ecologie avaient demandé un "rapport d'inspection" sur les conditions de cette intrusion.

Les militants étaient entrés dans la centrale vers 5 heures le 15 juillet pour déployer une banderole au niveau des réacteurs 1 et 3 sur laquelle était inscrit: "Tricastin: accident nucléaire", et "François Hollande: président de la catastrophe?".

> Vendredi: procès de neuf Femen

Les Femen présentent le film "Ukraine is not a Brothel"au Festival de Venise le 4 septembre 2013.
Les Femen présentent le film "Ukraine is not a Brothel"au Festival de Venise le 4 septembre 2013. © -

Les procès des neuf membres des Femen s'ouvre vendredi. Elles sont jugées pour "dégradations dans un lieu de culte en réunion".
Les féministes s'étaient exhibées seins nus dans la nef de Notre-Dame de Paris, le 12 février, pour "fêter le départ du pape" Benoît XVI avant d'en être expulsées manu militari par le service d'ordre de la cathédrale.

Les Femen sont connues depuis 2010 pour leurs actions "topless" en Russie, en Ukraine, à Londres ou encore récemment sur la place Saint-Pierre à Rome pendant que le pape récitait l'Angelus. En septembre, elles ont installé à Paris "le premier centre d'entraînement" au "nouveau féminisme".

> D'ici la fin de la semaine: François Hollande s'adressera aux Français sur la Syrie

François Hollande lors des 7e Jeux de la Francophonie à Nice le 7 septembre 2013.
François Hollande lors des 7e Jeux de la Francophonie à Nice le 7 septembre 2013. © -

Le président François Hollande a affirmé samedi à Nice qu'il s'adresserait aux Français sur la Syrie après le vote du Congrès américain. Il attend aussi la remise du rapport des experts onusiens et une éventuelle saisine du Conseil de sécurité des Nations unies.

Le Congrès américain doit se prononcer dans les prochains jours sur une action militaire en Syrie. Le président Barack Obama et son secrétaire d'Etat John Kerry ont largement œuvré, depuis une semaine, pour convaincre de la nécessité d'une intervention militaire.

De son côté, le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius s'est félicité samedi d'un "soutien large et grandissant" à une réponse "forte" à l'emploi d'armes chimiques en Syrie.

Laure Beaudonnet et Coralie Cathelinais et Elise Maillard