BFMTV

Raids sur Gaza : nouvelle journée de violences et de tensions

Gaza, jeudi 15 novembre

Gaza, jeudi 15 novembre - -

Après la mort d'un leader du Hamas mercredi, la journée de jeudi a été marquée par de nouvelles violences qui ont fait 19 morts et au moins 150 blessés.

Nouvelle escalade de violence à Gaza ce jeudi. Au deuxième jour d'une vaste opération militaire d'Israël contre les groupes armés du territoire palestinien, dans laquelle est mort le chef militaire du Hamas, les tensions se multiplient au Proche-Orient. Voici les principaux événements de cette journée.

>> Revivez cette journée minute par minute en cliquant ici

15 morts palestiniens du côté palestinien et trois israéliens tués

Au total, les frappes israéliennes ont fait 19 morts palestiniens, dont deux mineurs et une femme, et au moins 150 blessés, tandis qu'un des tirs de roquette, qui a touché un immeuble d'habitation à Kiryat Malachi, a tué trois Israéliens.

Trois Palestiniens ont été tués jeudi soir dans une nouvelle série de frappes aériennes de l'armée israélienne visant la localité de Beit Hanoun, dans le nord de la bande de Gaza. "Trois citoyens sont morts en martyr et douze ont été blessés dans un raid aérien contre Beit Hanoun", a déclaré à l'AFP le porte-parole des services médicaux du Hamas, Adham Abou Salmiya.

>> A lire aussi : notre interview d'un spécialiste sur la stratégie d'Israël


Deux roquettes tirées de Gaza

Deux roquettes tirées de Gaza sont tombées jeudi pour la première fois dans la région de Tel-Aviv. En début de soirée, une roquette est tombée au large de Jaffa, dans l'agglomération de Tel-Aviv.

Un peu plus tôt, une roquette s'était écrasée à 15 km au sud-est de Tel-Aviv, sans faire de blessé ni de dégât majeur, selon l'armée israélienne. C'est la première fois qu'une roquette de Gaza tombe si loin en territoire israélien. "Le plus important reste à venir", a prévenu le Hamas qui a revendiqué le second tir de roquette.

>> A lire aussi : Twitter, nouvelle arme de propagande dans le conflit israélo-palestinien

De son côté, le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, a approuvé jeudi le rappel de jusqu'à 30.000 réservistes, susceptibles d'être mobilisés à tout moment. "L'option d'une opération terrestre (à Gaza) reste ouverte", a assuré le ministre israélien de l'Intérieur Elie Yishaï.

L'Egypte envoie son Premier ministre à Gaza

Le Premier ministre égyptien Hicham Qandil se rendra vendredi dans la bande de Gaza. L'Egypte juge inacceptable l'"agression" israélienne.

Les Etats-Unis ont demandé à l'Egypte d'user "de son influence régionale" pour aider à mettre fin aux violences qui secouent actuellement la bande de Gaza à la suite d'une escalade des hostilités entre le mouvement islamiste palestinien Hamas et Israël.

M.R. avec AFP