BFMTV

Netanyahu appelle de nouveau les juifs d’Europe à rejoindre Israël

Benjamin Netanyahu a appelé dimanche les juifs d'Europe à rejoindre Israël.

Benjamin Netanyahu a appelé dimanche les juifs d'Europe à rejoindre Israël. - Abir Sultan - AFP

Après les attentats de Copenhague, le Premier ministre israélien a lancé dimanche un appel aux juifs européens à s’installer en Israël. En campagne, Benjamin Netanyahu tente de gagner du terrain à droite, alors qu’il pourrait perdre sa place lors des législatives du 17 mars.

"Israël est votre foyer". Après les attentats qui ont touché Copenhague, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s’est adressé aux juifs européens et les invite à rejoindre Israël. "A tous les juifs d’Europe: je dis Israël vous attend les bras ouverts" a-t-il indiqué, alors qu’un juif a été tué dans l’attaque de la principale synagogue de la capitale danoise. "Cette vague d'attentats se poursuivra", a insisté Benjamin Netanyahu dimanche. "Les juifs méritent d'être protégés dans tous les pays, mais nous disons aux juifs, à nos frères et soeurs, Israël est votre maison". 

Un plan d'aide à l'immigration vers Israël

Le gouvernement de Benjamin Netanyahu, a par ailleurs indiqué que son gouvernement allait adopter un plan pour encourager l’immigration de juifs de France, de Belgique et d’Ukraine, d’un montant de 45 millions de dollars.

Le Premier ministre avait déjà lancé cet appel à l’alya, l’immigration de juifs vers Israël, après les attentats à Paris en janvier dernier. Un appel qui avait irrité Paris. Sur RTL ce lundi, Manuel Valls a dit "regretter les propos de Benjamin Nettanyahu". "Quand on est en campagne électorale, ça ne veut pas dire s'autoriser n'importer quelle déclaration, a-t-il martelé. La place des Français juifs, c'est la France".

Mais pour Joël Mergui, président du consistoire central juif de France, Benjamin Netanyahu "est dans son rôle", en incitant les juifs à rejoindre Israël. "La montée de l'antisémitisme s'accélère", a-t-il assuré lundi matin sur BFMTV. "Il faut que l'Europe montre aux juifs qu'elle prend les dispositions pour qu'ils n'aient pas à s'inquiéter sur leur avenir".

Une campagne à droite

Les déclarations du Premier ministre israélien s'inscrivent aussi dans sa campagne pour les élections législatives du 17 mars prochain. Dans cette campagne, Benjamin Netanyahu insiste notamment sur la thématique sécuritaire alors que des sondages en décembre l'ont donné perdant. Face à son parti, le Likoud, les Travaillistes ont fait alliance avec le centre gauche. Cette coalition pourrait mettre le Premier ministre en difficulté.

Un clip pour le Likoud diffusé dimanche montre le parti de droite comme unique rempart au terrorisme de l’Etat islamique. Le clip, qui fait polémique, proclame que le succès de la gauche aux législatives ne pourrait que bénéficier aux jihadistes de l’Etat islamique. Dans ce clip, deux comédiens déguisés en jihadistes de l'Etat islamique demandent à un Israélien: "comment arrive-t-on à Jérusalem". L'homme leur répond alors "Prenez à gauche". Deux slogans équivoques apparaissent alors: "la gauche cédera au terrorisme" et "c'est nous ou eux, il n'y a que le Likoud, que Netanyahu".

Carole Blanchard avec AFP