BFMTV

L'Iran salue le "sacrifice" d'un jeune, mort après avoir sauvé deux femmes

L'Iran rend hommage à "un vrai héros"

L'Iran rend hommage à "un vrai héros" - Aftab-e Yazd -

Ali Landi, 15 ans, était parvenu à faire sortir deux femmes d'un appartement en feu. Il a succombu à ses blessures après avoir subi une brûlure "à 90%".

C'est un véritable héros que salue aujourd'hui l'Iran. Le pays a rendu hommage samedi à Ali Landi, 15 ans, qui a succombé la veille à des brûlures subies dans un incendie lors duquel il avait sauvé deux femmes. L'incendie s'était déclaré le 9 septembre à Izeh (sud-ouest) dans un appartement de l'immeuble où vivait l'adolescent, selon les médias iraniens.

Le jeune homme avait réussi à faire sortir deux femmes de l'appartement où le feu avait pris mais alors qu'il tentait d'empêcher que les flammes se propagent davantage, il avait été gravement brûlé, selon les mêmes sources. L'adolescent est décédé vendredi après avoir subi "une brûlure à 90%", a indiqué dans un communiqué l'hôpital d'Emam Kazem à Ispahan (centre) où il avait été transporté.

"Le courage d'un vrai héros"

Les deux femmes, une octogénaire et sa fille, ont elles subi des brûlures superficielles, ont indiqué les médias locaux.Les internautes iraniens ont salué samedi le "courage d'un vrai héros". Et une photo de l'adolescent, sourire aux lèvres, figurait à la une de la majorité des journaux du pays. "Le départ au ciel du petit héros", a écrit le journal Aftab-é Yazd.

Le bureau du guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei, a contacté la famille Landi pour lui transmettre ses condoléances, a rapporté l'agence officielle Irna.

"L'histoire de l'Iran est illustrée par plein (...) de sacrifices de héros qui ont donné leur vie pour les idéaux humains", a écrit de son côté le président Ebrahim Raïssi dans un message publié sur le site de la présidence.

Une vidéo partagée largement vendredi sur les réseaux sociaux montre la sortie de l'hôpital du cercueil du jeune homme devant une garde d'honneur accompagné par un orchestre militaire.

Samedi, la télévision d'Etat a diffusé en direct les funérailles de l'adolescent depuis sa ville natale d'Izeh au Khozestan, auxquelles ont pris part des centaines d'habitants.

Par L.A. avec AFP