BFMTV

L'Iran annonce la remise en liberté d'une ressortissante française

Police à Téhéran en Iran (illustration)

Police à Téhéran en Iran (illustration) - Behrouz MEHRI / AFP

Jean-Yves Le Drian avait été interrogé cette semaine sur le sort d'une femme de 59 ans originaire de Martinique incarcérée en Iran depuis le mois d'octobre.

Une Française détenue en Iran pour "entrée illégale" dans le pays a été remise en liberté "il y a quelques jours", a annoncé ce dimanche l'agence officielle iranienne Irna, sans préciser son identité. Cette décision a été prise au terme "des procédures légales et après abandon des poursuites", a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Bahram Ghassemi.

Aucune autre indication n'est fournie, y compris sur l'identité de cette personne, et les autorités françaises, sollicitées par l'AFP, n'étaient pas joignables. Cette annonce intervient toutefois quelques jours après que le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, a confirmé qu'une Française originaire de Martinique, Nelly Erin Cambervelle, était détenue en Iran depuis quatre mois pour "signature de contrat illégal" et "séjour non autorisé".

Elle était incarcérée depuis octobre 2018

Interrogé à l'Assemblée nationale sur le dossier de cette ressortissante, révélé par le journal France Antilles, le ministre des Affaires étrangères avait précisé qu'elle était incarcérée en Iran depuis octobre 2018 après avoir été arrêtée sur l'île de Kish, qui jouit d'un statut de libre-échange.

"Nous sommes en rapport avec la famille et avec les autorités iraniennes pour faire en sorte que la situation de Madame Erin s'améliore mais, en même temps, en respectant les procédures iraniennes", avait encore commenté Jean-Yves Le Drian.

Selon France Antilles, Nelly Erin Cambervelle, dirigeante d'entreprise de 59 ans spécialisée dans l'import-export, s'était rendue à Téhéran en octobre pour étudier des possibilités d'achat de minerais.

Mélanie Rostagnat avec AFP