BFMTV

Sur Twitter, les jihadistes de l'EIIL posent avec des chatons

Sur Twitter, les jihadistes s'affichent avec des chats.

Sur Twitter, les jihadistes s'affichent avec des chats. - -

Les jihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant ont développé une véritable propagande 2.0 mettant en scène des combattants islamistes et des chats mignons.

Les jihadistes auraient-ils tout compris aux réseaux sociaux? Les combattants de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), qui mènent actuellement une vaste offensive en Irak, sont en train de développer une véritable propagande en ligne, à grand renfort de photos de...chats.

Communication très étudiée

Repéré par les Observateurs de France 24, le compte Twitter Islamic State of Cat (@ISILCats) -référence direct au nom anglophone de l'EIIL, "Islamic State of Iraq and the Levant"- surfe sur l'un des piliers de la culture web: les photos de chats, de préférence très mignons. Et montre des combattants en train de s'occuper de chatons et d'autres animaux.

Autrement dit, le compte Twitter, créé le 25 juin, s'emploie à véhiculer l'image la plus humaine et attendrissante possible des jihadistes, quelques jours après la diffusion d'images de supposés massacres de masse commis par l'EIIL.

Kitten was discovered under the rubble of a building #Syria pic.twitter.com/GuUHdJQqlv
— Islamic State of Cat (@ISILCats) 27 Juin 2014

Inspiré par les lolcats

Dans leurs tweets, les jihadistes reprennent les bases de l'humour décalé et du langage développés par le célèbre site I Can Has Cheezburger, spécialiste des lolcats. En témoigne la référence directe dans l'accroche du compte Twitter, "I Can Haz Islamic State Plz" (en français, "pourrais-je avoir un Etat islamique, s'il vous plait?").

I Luvs My Mujahid pic.twitter.com/UnEwlY13IB
— Islamic State of Cat (@ISILCats) 25 Juin 2014

Dis my mewjahid pic.twitter.com/MnytqTNAyj
— Islamic State of Cat (@ISILCats) 2 Juillet 2014

Difficile de savoir si ce compte est effectivement tenu par des membres de l'EIIL, combattant sur le terrain, ou bien par certains de leurs partisans, vivant en Irak, en Syrie, ou ailleurs. En revanche, il ne semble pas s'agir d'une démarche parodique puisque des tweets appelant au jihad apparaissent au milieu des photos de chats. Un rapide coup d'oeil aux comptes suivis par Islamic State of Cat, tous liés au jihad, permet également d'arriver à cette conclusion.

Adrienne Sigel