BFMTV

L'Irak lance la bataille de Fallouja pour en chasser Daesh

Les forces pro-gouvernementales irakiennes se dirigent vers Fallouja, afin de reprendre la ville à Daesh, le 23 mai 2016.

Les forces pro-gouvernementales irakiennes se dirigent vers Fallouja, afin de reprendre la ville à Daesh, le 23 mai 2016. - AHMAD AL-RUBAYE / AFP

Les forces irakiennes convergeaient ce lundi vers Fallouja, à l'ouest de Bagdad, en vue de reprendre cette ville au groupe Daesh, une bataille qui s'annonce comme l'une des plus difficiles dans la guerre contre les jihadistes.

Le Premier ministre irakien, Haider al-Abadi, a annoncé dans la nuit de dimanche à lundi le lancement de l'offensive pour reprendre le fief jihadiste de Fallouja situé à 50 kilomètres de Bagdad, et en déloger Daesh, avant de visiter le centre des opérations.

Dernière bataille en date

"Nous commençons l'opération pour libérer Fallouja", a déclaré le Premier ministre irakien, Haider al-Abadi. "Le drapeau irakien sera hissé et flottera haut au-dessus des terres de Fallouja", a-t-il affirmé. Cette bataille est la dernière en date lancée dans le cadre de la lutte globale, soutenue notamment par les pays occidentaux, pour faire reculer le groupe jihadiste implanté en Irak, Syrie et Libye et actif dans de nombreux autres pays de la région. D’après le chef du gouvernement irakien, cette offensive est menée par des militaires, des membres des forces spéciales, de la police, des milices et des tribus progouvernementales.

"Dans les premières heures, les braves combattants ont progressé" dans plusieurs directions afin de reprendre "toutes les zones occupées par l'EI autour de Fallouja", a déclaré Haider al-Abadi à la télévision. De son côté, Daesh affirme dans un communiqué avoir repoussé une large attaque des forces irakiennes, et détruit de nombreux blindés.

A.M avec AFP