BFMTV

Deux nouveaux charniers découverts en Irak dans une région yézidie

Des forces irakiennes fouillent un site suspecté d'être une fosse commune, le 11 novembre 2017 près de Hawija, en Irak.

Des forces irakiennes fouillent un site suspecté d'être une fosse commune, le 11 novembre 2017 près de Hawija, en Irak. - Marwan Ibrahim - AFP

Les corps de 140 civils ont été découverts dans deux fosses communes au sud de Sinjar, au nord de l'Irak.

Des forces paramilitaires irakiennes ont annoncé ce samedi avoir découvert dans une région majoritairement yézidie, dans le nord du pays, deux nouveaux charniers contenant les corps de 140 civils, dont des femmes et des enfants.

"Une fosse commune a été découverte avec les corps de 20 femmes et d'une quarantaine d'enfants dans le village de Kaboussi, au sud de Sinjar, dans la province de Ninive", ont affirmé les forces du Hachd al-Chaabi dans un communiqué.

Par ailleurs, "dans le complexe résidentiel de Jazira, également au sud de Sinjar, 80 autres corps, en majorité des Yézidis, ont été découverts".

Le 22 novembre, dans la même région, les forces de sécurité irakiennes avaient indiqué avoir découvert une fosse commune contenant les corps de 73 hommes, femmes et enfants exécutés par Daesh durant son contrôle de la région.

Une quarantaine de charniers découverts depuis 2015

Selon le responsable de la région de Sinjar Mahma Khalil, une quarantaine de charniers ont été découverts depuis 2015 dans différents secteurs et "toutes les victimes sont des Yézidis".

Monothéistes, les Yézidis, une minorité kurdophone adepte d'une religion ésotérique et persécutée par Daesh, sont connus pour adorer une divinité associée par les musulmans au diable.

En 2014, des jihadistes avaient tué des milliers de Yézidis dans leur fief du mont Sinjar et enlevé des milliers de femmes et d'adolescentes pour les réduire à l'état d'esclaves sexuelles.

Les forces kurdes appuyées par la coalition avaient repris le fief yézidi de Sinjar en novembre 2015. En octobre 2017, les forces irakiennes ont à leur tour repris Sinjar aux Kurdes.

L.A., avec AFP