BFMTV

VIDEO - La libération du sergent Bergdahl filmée par les talibans

Le sergent américain Bowe Bergdahl a été  contre cinq cadres talibans détenus à Guantánamo.

Le sergent américain Bowe Bergdahl a été contre cinq cadres talibans détenus à Guantánamo. - -

Le sergent américain Bowe Bergdahl a été libéré par les talibans après cinq ans de captivité en Afghanistan. Les autorités américaines l'ont échangé contre cinq cadres talibans détenus à Guantánamo.

La rébellion islamiste afghane a publié mercredi sur son site internet la vidéo de la libération du sergent américain Bowe Bergdahl, remis en pleine campagne afghane aux forces américaines arrivées en hélicoptère.

Dans cette vidéo de 17 minutes intitulée "Cérémonie d'échange du soldat américain", le sergent Bergdahl, 28 ans, crâne et barbe rasés et filmé de près, apparaît vêtu d'une longue chemise traditionnelle afghane de couleur blanche, entouré de plusieurs hommes enturbannés. L'un des geôliers discute avec le soldat qui semble en bonne santé.

Des hommes armés de roquette surveillent le ciel

Pourtant, le groupe s'impatiente, s'agite, scrute le ciel. Prudents, les talibans ont disposé des hommes armés de roquettes sur les hauteurs environnantes. Enfin, des avions survolent la zone puis un hélicoptère qui finit par se poser. Trois hommes en civil en sortent et vont à la rencontre des talibans et du sergent Bergdahl. Américains et rebelles se serrent la main et, quelques secondes plus tard, Bergdahl, rapidement fouillé, est conduit dans l'hélicoptère, qui s'envole et s'éloigne. Une légende apparaît alors en incrustation sur la vidéo: "Ne reviens pas en Afghanistan".

Échangé contre cinq détenus de Guantánamo

Bowe Bergdahl a été libéré samedi après cinq ans de captivité à l'issue d'un échange contre cinq cadres talibans détenus à Guantanamo. Ce règlement a fait l'objet de longues négociations sous l'égide du Qatar, qui a servi d'intermédiaire.

La vidéo publiée mercredi par le commandement des rebelles afghans montre également des images de l'arrivée des cinq talibans dimanche au Qatar, accueillis triomphalement par leurs proches

G.C. avec AFP