BFMTV

Les Français approuvent de plus en plus l’intervention en Irak

Un Rafale, stationnée sur une base aérienne française aux Emirats arabes unis, avant de partir en mission en Irak.

Un Rafale, stationnée sur une base aérienne française aux Emirats arabes unis, avant de partir en mission en Irak. - ECPAD - AFP

D'après deux sondages Ifop et BVA, une large majorité de Français, 69%, soutient désormais les frappes contre l'Etat islamique en Irak. Un sentiment exacerbé par le meurtre de l'otage Hervé Gourdel en Algérie. Explications.

Une large majorité de Français (69%) approuve désormais les frappes contre le groupe Etat islamique en Irak, contre seulement 53% une semaine auparavant, selon un sondage Ifop pour Sud Radio réalisé après l'exécution du Français Hervé Gourdel.

Près de 31% des sondés se déclarent même "tout à fait favorables" à l'intervention militaire, soit une augmentation de quatorze points en une semaine.

Une opinion indignée

Selon un autre sondage BVA pour Orange, 67% des Français soutiennent cette intervention, soit 14 points de plus en deux semaines, pointe l'institut de sondage pour qui la consolidation du soutien est en lien avec "l'indignation de l'opinion après l'exécution en Algérie de l'otage Hervé Gourdel le 24 septembre".

Par ailleurs, 51% des sondés BVA font confiance au président de la République pour mener cette intervention, contre 60% en janvier 2013 lors de l'intervention au Mali.

Une progression "spectaculaire" 

Selon l'Ifop, "cette progression massive du soutien de la population est d'autant plus spectaculaire que, d'une part, l'adhésion s'érode généralement assez rapidement" pour les interventions militaires, comme pour celles en Libye ou en Centrafrique, et que cette progression "se retrouve dans toutes les catégories de la population"

"On notera que l'impact sur l'opinion du meurtre barbare d'un otage a été le même en Grande-Bretagne, les sondages ayant montré un basculement de l'opinion britannique en faveur d'une participation à l'intervention internationale à la suite de la décapitation d'un otage anglais", précise l'Ifop.

Les sympathisants du FN approuvent moins

La proportion de Français approuvant la participation française à l'intervention s'élève à 86% chez les sympathisants du Parti socialiste, à 68% chez les partisans du Front de Gauche, à 71% chez les partisans de l'UMP, selon le sondage Ifop. En revanche, la part des sympathisants du Front National approuvant cette intervention (55%) est moins importante que pour l'ensemble des Français.

Sondage Ifop effectué les 25 et 26 septembre par questionnaire auto-administré en ligne auprès d'un échantillon de 1.751 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas). Sondage BVA réalisé en ligne après un recrutement par téléphone les 25 et 26 septembre auprès d'un échantillon de 1.047 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas).

Jé. M., avec AFP