BFMTV

L'Iran affirme avoir lancé deux avertissements avant d'abattre le drone américain

Le chef de la force aérospatiale des Gardiens de la Révolution devant des débris du drone américain

Le chef de la force aérospatiale des Gardiens de la Révolution devant des débris du drone américain - Meghdad Madadi / TASNIM NEWS / AFP

Un officier des Gardiens de la Révolution à déclaré sur la télévision d'Etat iranienne que la République Islamique avait lancé deux avertissements avant d'abattre le drone américain au-dessus de la mer d'Oman.

Le chef de la force aérospatiale des Gardiens de la Révolution a affirmé ce vendredi, devant ce qu'il a présenté comme étant des débris du drone américain abattu, que l'Iran avait lancé deux avertissements avant de tirer sur l'appareil.

"A deux reprises, on lui a envoyé des avertissements", a déclaré le général de brigade Amirali Hajizadeh sur la télévision d'Etat.
"Malheureusement, étant donné qu'ils n'ont pas répondu et que pour une dernière fois, un appel a été lancé par l'armée de la République islamique à 1h25 et vu qu'ils n'ont pas cessé de s'approcher et n'ont pas dévié de leur trajectoire, à 3h35 on a été obligé de l'abattre", a dit le général.

"La sécurité nationale est notre ligne rouge"

Le "drone espion du régime terroriste américain" a été abattu après son entrée dans l'espace aérien iranien, a de nouveau affirmé le général Hajizadeh alors que Washington assure que l'appareil a été touché dans l'espace aérien international.

Il a présenté à la télévision des "débris" de l'appareil, alignés par terre ou sur des présentoirs.

"Les débris flottants ont été repêchés par les bateaux des forces navales et transférés comme vous le voyez à Téhéran", a-t-il dit, interrogé au sein d'une base des Gardiens dans la capitale iranienne. D'autres morceaux de l'appareil ont coulé.

"Comme les forces armées l'ont déjà montré, la sécurité nationale est notre ligne rouge et nous ne permettrons pas que notre pays devienne l'arène des pays étrangers à la région, et de l'ennemi", a réitéré le général.

Une vidéo de l'interception du drone diffusée par la télévision iranienne

La télévision d'Etat a diffusé un extrait d'une vidéo présenté comme étant l'interception du drone par un missile "3-Khordad", mais son authenticité ne pouvait être immédiatement prouvée.

La vidéo, diffusée initialement sur un canal Telegram iranien, a été présentée par des médias locaux comme ayant été fournie par les Gardiens, mais ceux-ci ne l'ont pas diffusée sur leur site d'information officiel.

Les images montrent un missile tiré à partir d'une batterie mobile dans la nuit. Après une coupe, on voit une explosion et une boule de feu descendre à la verticale dans un ciel noir.

Aude Solente avec AFP