BFMTV

Exécution de l'otage britannique par l'Etat islamique: la vidéo "authentifiée"

L'Etat islamique a diffusé une nouvelle vidéo dans laquelle David Haines est exécuté.

L'Etat islamique a diffusé une nouvelle vidéo dans laquelle David Haines est exécuté. - Ho - Site Inteligence groupe - AFP

L'Etat islamique a revendiqué dimanche la décapitation d'un nouvel otage, le travailleur humanitaire britannique David Haines. La vidéo a été authentifiée.

L'horreur, une nouvelle fois. L'Etat islamique (EI) a diffusé un message vidéo montrant le meurtre de David Haines, 44 ans, a rapporté le centre américain de surveillance des sites islamistes SITE. Dimanche, Londres a affirmé que la vidéo était "authentique".

Il s'agit de la troisième exécution de ce type en un mois, après celles de deux journalistes américains également otages en Syrie, James Foley et Steven Sotloff.

"Un odieux assassinat"

Dans cet enregistrement de 2 minutes 27 secondes, intitulé "Un message aux alliés de l'Amérique", le groupe jihadiste reproche au Royaume-Uni d'avoir rejoint la coalition des États-Unis, qui mènent des frappes aériennes contre l'EI en Irak.

Peu avant 8 heures, l'Elysée a réagi par communiqué, dénonçant un "odieux assassinat" qui "montre une nouvelle fois combien la communauté internationale doit se mobiliser contre Daesh, organisation de la lâcheté et de l'abjection." Daesh est le nom, à connotation péjorative, choisi désormais par les autorités françaises pour désigner l'EI.

Un nouvel otage menacé

Dans la vidéo, le bourreau, le visage dissimulé, s'adresse au Premier ministre David Cameron. "Vous êtes volontairement entrés dans une coalition avec les États-Unis contre l'État islamique, comme votre prédécesseur Tony Blair l'a fait avant vous, suivant une tendance parmi nos Premiers ministres britanniques qui ne peuvent pas trouver le courage de dire non aux Américains.

Cet homme, qui pourrait être le même que dans les vidéos des exécutions de James Foley et Steven Sotloff, ajoute que cette alliance "accélèrera votre destruction" et plongera les citoyens britanniques dans une "autre guerre sanglante et ingagnable". Il menace par ailleurs d'exécuter un autre otage britannique, qui apparaît à la fin de la vidéo.

Une coalition internationale contre l'EI

Peu après la diffusion du message vidéo, David Cameron a vivement réagi en dénonçant un "meurtre ignoble et révoltant". "Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour traquer ces meurtriers et faire en sorte qu'ils répondent de leurs actes, quel que soit le temps que cela prenne". Il devait présider dimanche une réunion interministérielle de crise (Cobra) pour faire le point.

L'annonce de cette exécution intervient alors que Londres intensifie ses efforts face à la menace de l'Etat islamique. Londres a annoncé mardi envoyer pour 2 millions d'euros de mitrailleuses lourdes et de munitions aux forces kurdes d'Irak pour lutter contre les jihadistes. Avant cette annonce, le Royaume-Uni avait envoyé de l'aide humanitaire et des armes provenant de pays tiers en Irak. De son côté, Washington s'efforce de mettre sur pied une vaste coalition internationale et mercredi, le président Obama a exposé sa stratégie militaire contre l'EI.

Une première ébauche de la coalition internationale se dessinera lundi à Paris où se tient une conférence internationale sur l'Irak et sur la lutte contre le groupe extrémiste sunnite. Pour préparer cette réunion, François Hollande s'était rendu vendredi en Irak, promettant d'aider "encore davantage militairement" ce pays, dont les troupes ne parviennent pas à faire face à l'EI.

A. G. avec AFP