BFMTV

Ukraine: un référendum sur le statut de la Crimée prévu le 16 mars

Manifestants massés devant le siège du Parlement de Crimée à Simferopol, mercredi 26 février.

Manifestants massés devant le siège du Parlement de Crimée à Simferopol, mercredi 26 février. - -

Un référendum sur le statut de la Crimée aura lieu le 16 mars, annonce le vice-Premier ministre de la région. La péninsule a sa propre constitution, en vigueur depuis 1999.

Le statut de la Crimée pourrait changer. Le parlement local, dominé par des pro-russes, a demandé jeudi à Vladimir Poutine le rattachement à la Russie ainsi que l'organisation d'un référendum le 16 mars sur la péninsule ukrainienne pour le valider, a indiqué l'un de ses responsables. Le président russe a été informé de cette demande, confirme le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, et l'a étudiée avec son Conseil de sécurité.

Les électeurs auront le choix entre un rattachement à la Fédération de Russie ou une autonomie nettement renforcée, a précisé le député Grigori Ioffe. L'assemblée de cette république autonome avait jusqu'à présent prévu l'organisation le 30 mars d'un référendum prévoyant toutefois simplement un renforcement de son autonomie.

Depuis la chute du président ukrainien Viktor Ianoukovitch, les tensions se propagent en République autonome de Crimée, péninsule de la Mer Noire rattachée à l'Ukraine par le sud. La Crimée a sa propre constitution, en vigueur depuis 1999, et est autonome sur le plan budgétaire.

La Crimée majoritairement peuplée de russophones

La Crimée, qui a été cédée dans les années 1950 à l'Ukraine par le dirigeant soviétique d'alors Nikita Khrouchtchev, qui était ukrainien, est peuplée majoritairement de russophones. Cette péninsule est depuis la semaine dernière au coeur de la crise qui oppose Kiev à Moscou.

Lors du référendum, il sera demandé aux électeurs s'ils souhaitent que la Crimée continue à faire partie de l'Ukraine ou s'ils préfèrent son rattachement à la Fédération de Russie, a dit le vice-Premier ministre.

En parallèle, les dirigeants européens se réunissent jeudi à Bruxelles pour un sommet extraordinaire consacré aux moyens d'aider l'Ukraine et de répondre à "l'agression" russe en Crimée. Décidé dans l'urgence lundi, ce sommet de crise débute à 11h30 (10h30 GMT) par une rencontre avec le nouveau Premier ministre ukrainien, Arseni Iatseniouk.

L. B. avec AFP