BFMTV
Europe

Ukraine: Porochenko officiellement élu président

Petro Porochenko lors d'une conférence de presse au soir de l'élection présidentielle du 25 mai.

Petro Porochenko lors d'une conférence de presse au soir de l'élection présidentielle du 25 mai. - -

Le milliardaire pro-européen a gagné la présidentielle ukrainienne au premier tour avec 54% des suffrages, annonce la commission électorale.

Le milliardaire pro-occidental Petro Porochenko a été officiellement élu président de l'Ukraine dès le premier tour de la présidentielle, a annoncé lundi le chef de la commission électorale, Mykhaïlo Okhendovski.

"Il n'est pas nécessaire de convoquer un second tour, un nouveau président de l'Ukraine a été élu", a déclaré le chef de la commission. Petro Porochenko, deux fois ministre de précédents gouvernements, a recueilli plus de 54% des suffrages exprimés.

Il avait été donné vainqueur dès dimanche soir, après la diffusion d'un sondage effectué à la sortie des urnes, le créditant de 55,9%, loin devant ses adversaires.

"Ramener la paix en Ukraine"

Ce lundi, avant même la publication des résultats définitifs, Petro Porochenko avait indiqué vouloir conserver l'actuel Premier ministre de transition, Arseni Iatseniouk, à ce poste. Il avait également annoncé se rendre en visite à Varsovie, en Pologne, "très probablement" le 4 juin prochain.

Concernant l'insurrection armée des séparatistes pro-russes dans l'Est du pays, l'oligarque avait indiqué qu'il ne les laisserait pas transformer cette région en "Somalie".

Dès dimanche soir, il avait détaillé les premières mesures qu'il prendrait en tant que chef de l'Etat: se rendre dans les régions du Donbass en proie à une insurrection armée prorusse, "ramener la paix en Ukraine" et convoquer dès cette année des élections législatives anticipées.

La Russie "prête au dialogue"

Réagissant à l'élection du nouveau président, la Russie, par la voix de son chef de la diplomatie, Sergueï Lavrov, s'est dite ce lundi "prête au dialogue" avec les nouvelles autorités ukrainiennes.

"Nous sommes prêts au dialogue avec les représentants de Kiev, avec Petro Porochenko", a ainsi déclaré Sergueï Lavrov, qui a par ailleurs estimé que la poursuite de l'opération des autorités de Kiev contre les séparatistes prorusses dans l'Est du pays serait une "erreur colossale".

A.S. avec AFP