BFMTV

Selon le journaliste Roberto Saviano, "le sentiment anti-français est très fort en Italie"

Roberto Saviano, journaliste et auteur du roman Gomorra.

Roberto Saviano, journaliste et auteur du roman Gomorra. - CHRISTOPHE SIMON / AFP

Le journaliste et écrivain Roberto Saviano estime que les Français sont devenus les boucs-émissaires de l'Italie.

"En ce moment, le sentiment anti-français est très fort en Italie", a averti ce jeudi matin sur Europe 1 le journaliste et écrivain Roberto Saviano, qui publie son nouveau roman sur la mafia napolitaine Baiser féroce (Gallimard). "Il faut toujours désigner un coupable: avant c'était la faute des Allemands", déplore-t-il.

Roberto Saviano met notamment en cause le rôle joué par les responsables politiques de son pays, notamment le ministre de l'Intérieur, Matteo Salvini et son parti d'extrême droite. En février dernier, la France et l'Italie avaient notamment connu des tensions diplomatiques après les attaques verbales de Matteo Salvini et de Luigi di Maio, membre du gouvernement et chef du Mouvement 5 étoiles. 

Avertissement pour la France

"On leur reproche de décharger les migrants à la frontière avec l'Italie. Ils utilisent l'ancienne histoire de la France [en répétant qu'elle] abrite des terroristes italiens, qu'elle colonise encore l'Afrique, ce qui nous contraint à accueillir des migrants...", énumère l'auteur du roman Gomorra, qui lui vaut de vivre aujourd'hui sous protection policière. 

Selon Roberto Saviano, Emmanuel Macron "est tenu responsable de tout ce que (Matteo Salvini) n'est pas capable de gérer". 

A l'approche des élections européennes, le journaliste lance également un avertissement pour la France. "Les droites les plus nationalistes sont en hausse en Italie, la situation est très compliquée. Je dis aux Français de regarder l'Italie, c'est leur futur. Un jour, ils auront aussi un ministre qui porte l'uniforme de la police comme ça arrive chez nous". 

Benjamin Rieth