BFMTV

Italie: Giuseppe Conte confirmé au poste de Premier ministre

Luigi di Maio et Giuseppe Conte le 1er mars 2018.

Luigi di Maio et Giuseppe Conte le 1er mars 2018. - Filippo MONTEFORTE / AFP

Le juriste de 53 ans va prendre la tête du gouvernement de coalition formé par les antisystèmes du Mouvement 5 étoiles de Luigi Di Maio et le parti d'extrême droite de Matteo Salvini, la Lega.

C'est confirmé. Deux mois et demi après les législatives, l'Italie connaît enfin le nom de son Premier ministre. Giuseppe Conte, un juriste de 53 ans inconnu du grand public, a été confirmé à ce poste par le président de la République, Sergio Mattarella. Les deux hommes se sont rencontrés au siège de la présidence ce mercredi à 17h30. Dès lundi soir, son nom avait été proposé par Matteo Salvini et Luigi Di Maio, qui devaient attendre l'aval du président.

"Le président de la République, Sergio Mattarella, a reçu cet après-midi le professeur Giuseppe Conte, auquel il a donné le mandat pour former le gouvernement", a déclaré à la presse le secrétaire général de la présidence, Ugo Zampetti.

"Avocat de la défense du peuple italien"

Aussitôt après sa nomination, le nouveau chef du gouvernement a dit vouloir "confirmer la place de l'Italie" en Europe et dans le monde, alors que la coalition antisystème - qui avait évoqué une sortie de la zone euro dans l'une des versions de son programme - fait craindre le pire à ses partenaires européens.

"Là dehors, il y a un pays qui attend la naissance d'un gouvernement du changement et qui attend des réponses", a déclaré Giuseppe Conte devant la presse après près de deux heures d'entretien avec Sergio Mattarella. "Je me propose d'être l'avocat de la défense du peuple italien", en particulier "devant les instances européennes et internationales", a-t-il ajouté en évoquant un "dialogue" avec les institutions européennes.

Gouvernement présenté "dans les prochaines jours"

Giuseppe Conte aura donc désormais la tâche de nommer le gouvernement, qui sera également soumis à l'opinion et pourquoi pas au veto du président, avant de demander la confiance du Parlement. Après l'évocation de son nom lundi par les deux alliés antisystème, Sergio Mattarella avait fait savoir qu'il souhaitait prendre une journée de réflexion, en raison de doutes sur le poids politique de Giuseppe Conte.

Celui-ci a annoncé qu'il reviendrait "dans les prochains jours" présenter au président la liste de ses ministres, qui fait l'objet d'âpres négociations entre le M5S et la Ligue.

Selon les médias italiens, Matteo Salvini, patron de la Ligue, devrait devenir ministre de l'Intérieur, tandis que Luigi Di Maio, chef de file du M5S, hériterait d'un grand ministère du Développement économique. Le nom qui pose le plus de problèmes est celui que la Ligue veut imposer pour le portefeuille de l'Economie: Paolo Savona, un ancien ministre (1993-1994) de 81 ans considérant l'euro comme une "cage allemande" pour l'Italie.

Charlie Vandekerkhove avec AFP